Save the date : 3 juin à Nantes avec Dominique Bourg « Ecologie, démocratie et modes de vie : quelles voies de transitions ? »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 20 mai 2014

Capture

Publié dans A L'OUEST, SAVE THE DATE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Retour sur le café-débat « Transition Sociétale à l’île d’Yeu » du 26 avril 2014

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 28 avril 2014

Samedi dernier, à Port-Joinville, s’est tenu un débat citoyen vivifiant sur le sujet de la transition sociétale sur le Territoire de l’Ile d’Yeu. Près de 50 personnes sont venues se lover dans les coussins du premier étage du bar « L’Escadrille » pour s’exprimer sur l’orientation à donner au destin de leur Ile, dans une perspective de prise en compte des enjeux auxquels tous les territoires sont confrontés : climat, énergie, économie, matières premières, agriculture…

CaptureTous les territoires sont concernés par ce type de sujet, mais une île présente l’évidente particularité de son unité spatiale qui en fait souvent un terrain d’expérimentation privilégié (exemple de l’île espagnole El Hierro -lien- qui vise son autonomie énergétique).

Pour mettre les évènements dans leur chronologie, précisons qu’un premier débat-citoyen sur la Transition Énergétique avait déjà été conduit par le même anima-catalyseur – Bernard Lemoult – présent une première fois au nom de la Chaire Développement Humain et Territoire (lien) et cette seconde fois au nom du Collège des Transitions Sociétales (lien) descendant du CHEDD Pays de la Loire que j’ai eu la chance de suivre en 2011 (lien).

Bref, un Bernard Lemoult en grande forme (tout bronzé) accompagné d’auditeurs pointus (et tout aussi bronzés) pour « titiller » un peu les habitants de ce territoire sur un sujet que certains pouvaient attendre purement technique (application de la RT 2012 sur l’ile, éoliennes…) mais qui a d’abord été placé sur le terrain de la Vision partagée et du mode de gouvernance de la définition d’une telle vision à l’échelle de ce territoire.

L’implication sociétale de la municipalité de l’Ile d’Yeu – représentée par plusieurs acteurs – est démontrée notamment par la conduite du projet Yeu 2030 (lien) sur lequel une ressource est dédiée. Pour autant, le premier consensus de la soirée semble être celui que la commune ne peut pas tout (et ne doit pas tout). Les citoyens présents demandent leur part dans la définition du cap à donner.

 » j’appelle de mes vœux la co-construction de la vision.  » a-t-on pu entendre.

Le cadre associatif, hyper-dynamique sur l’Ile (120 associations pour 4500 habitants permanents !) n’est pas suffisant lui non plus à lui tout seul pour répondre au besoin de catalyse des réflexions et des envies. Les associations sont perçues par leurs membres comme fonctionnant en silo, sans transversalité évidente.

Et là, il s’est passé un truc. Avec passion, les habitants s’exprimaient sur la vision de ce qui leur semblait manquer pour construire cette vision partagée et à moi, extérieur inculte des fonctionnements des relations inter-iliens, il m’est apparu que c’est l’existence même de ce type d’évènement (en lieu neutre et convivial), animée par des extérieurs bienveillants et éclairés, qui répond le mieux au manque exprimé.

Tous les autres sujets abordés; de la mutualisation de l’achat de cuves de stockage d’eau pluviale en passant par la simplification des règles d’urbanisme pour accepter les travaux de performance énergétique ou encore la nécessité absolue de travailler sur les comportements (ex du défi des familles à énergie positive); tous les autres sujets donc me sont apparus essentiels-mais-annexes. Des sortes de fruits futurs d’un arbre qu’il reste à planter.

En tout cas, bravo aux présents pour leur mobilisation sur ce sujet. Leur constat de difficulté a été pour moi un constat d’enthousiasme.

J’ai vraiment passé une bonne soirée; avec des gens, des idées et des bières totalement à mon goût. Difficile d’imaginer que ce type d’échéance ne se reproduise pas sur cette magnifique ile.

Publié dans A L'OUEST, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Management Post Moderne

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 23 mars 2014

Mon dernier post parlait de la fin prochaine de notre civilisation (dixit la NASA). Je m’en voulais un peu de véhiculer un message aussi sombre et me suis promis de compenser par une perspective plus optimiste.

J’ai choisi de pointer une initiative intellectuellement stimulante : MPM pour Management Post Moderne. Le site (lien) est bourré de réflexions et de concepts novateurs, dérangeants, positifs.

Abonné au compte twitter de MPM, j’y trouve régulièrement une inspiration positive pour mon quotidien. Consultez par exemple les articles suivants :

  • Captureconduire le changement : lien
  • la joie de vivre [« Le plaisir se consomme le bonheur se reçoit et la joie se construit« ] : lien
  • « les 7 clefs de la confiance en management », que je partage totalement : lien
  • « Quelle sera la logique du manager de demain ? » : lien

 

Autant de pistes pour construire un monde nouveau. Bref, je vous recommande MPM comme on peut recommander un bon resto à un ami.

 

Capture

 

.

Publié dans INNOVATION, TRANSITION | Pas de Commentaire »

« Moi est un autre »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 6 janvier 2014

Le 19 décembre dernier, j’ai eu la chance d’assister à une conférence donnée par Carine Dartiguepeyrou sur le thème « la nouvelle avant-garde, vers un changement de culture pour entrer en transition » (lien vers l’invitation). Une soirée pour prendre un peu de hauteur; j’adore.

CaptureBien sûr, il ne me revient pas de résumer ici son intervention, d’autant plus que les gentils organisateurs (merci Bernard Lemoult !) ont mis en ligne le film intégral de la conférence (lien) ; par contre je me permets un petit point de ce que j’ai retenu de cette belle soirée.

Tout d’abord, j’ai pu constater l’ampleur de mes lacunes culturelles quand un Docteur en Sciences politiques s’adresse à moi… J’ai encore quelques années de lectures devant moi avant de comprendre tous les concepts gravitant autour de la sociologie.  

Ce qui serait bien, c’est une émission radiophonique régulière vulgarisant l’essentiel de tout ça ; un peu dans l’esprit des « Nuits de Lavige » pour ce qui concerne la Black Music (si je dis ça, ce n’est pas innocent, je viens de finir son dernier livre et ses émissions me manquent beaucoup depuis qu’il a été viré de France Inter).

Revenons à notre Transition.

J’ai donc appris ce soir-là que j’étais un « créatif culturel » tendance « activiste » (orienté environnement). Ça veut notamment dire que je suis plus attiré par la recherche de spiritualité que par la religion. Ça veut aussi dire que je peux facilement avoir le sentiment de ramer seul dans mon coin. Conclusion : faut que je fasse gaffe à ma santé mentale.

Selon l’experte du jour, nous sommes bien en Transition (bonne nouvelle), mais à ce stade nous sommes plus conscients du besoin de transition qu’acteurs du changement. C’est tout nous ça ! On regarde le drame, comme à la TV, plein de compassion pour les acteurs du spectacle qui se déroule sous nos yeux. Pour donner corps à ce concept, elle utilise une image que j’aime beaucoup ; celle du « Moi est un autre ». Une manière de constater qu’à nos différents niveaux de responsabilité, nous sommes de plus en plus nombreux à valider les problèmes mais aussi à nous trouver des alibis pour ne rien changer. « C‘est compliqué vous savez, on ne peut pas brusquer les gens« .

Nous avons un autre handicape; plutôt culturel celui-là. En tant que bon français sceptique et pessimiste, nous avons de grosses difficultés à penser que nous sommes capables de changer les choses. On préfère déprimer et basculer dans la schizophrénie puisque l’on continue à faire des choses que l’on sait destructrice de notre propre intérêt.

Trouver une vision convergente pour aller vers le changement de paradigme, notamment en ce qui concerne notre relation à la consommation, va nécessiter de créer une envie collective puissante, partagée… Apprendre à jouir autrement (lien vers un post précédent), développer l’empathie promotionnée notamment par Jeremy Rifkin (lien post précédent) n’est pas gagné mais semble engagé selon elle. Connaissance accessible à tous, modes collaboratifs en voie de développement, conscience de l’interdépendance géographique plus forte… tout ça serait des aides précieuses.

Allez, bonne année…

Publié dans A L'OUEST, PHILO, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Sans lendemain

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 4 janvier 2014

ça y est ? vous avez digéré les fêtes et les vœux optimistes et joyeux ?

Je vous propose de remettre les pieds dans notre dure réalité et de regarder cette demi-heure de vidéo (lien) qui contient de vraiment bonnes animations sur le sujet de l’épuisement de nos ressources. Le message est clairement « halte à la croissance » et « préparons notre résilience » mais au delà de la conclusion, la présentation des enjeux est vraiment pédagogique. Je vous recommande le visionnage.

A ne pas regarder cependant si vous voulez rester dans la magie de Noël… Dans ce cas aller voir le dernier Disney, il est très bien aussi !

 

Capture

 

Publié dans PEAK ALL, TRANSITION, VIDEOS | Pas de Commentaire »

Retour sur la soirée Smart Grid Vendée du 4/12/13

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 décembre 2013

Hier soir j’ai assisté à la soirée « Smart Grid Vendée » (lien) qui se déroulait à la CCI de Vendée. L’occasion de revenir sur un projet démonstrateur de grande envergure mais pas que…

Tout d’abord la seule critique que je me permettrai : le parterre de « Men in Black » de la photo ci-dessous est un peu éblouissant… Visiblement, il n’y a pas de compétences féminines sur ce sujet hyper techno ! J’espère que le CNAM (qui est impliqué dans le projet pour former des ingénieurs SMART GRID) saura mobiliser les filles aussi.

2013-12-04 17.53.16

 

Donc la soirée avait deux objectifs :

1- repositionner le projet SMART GRID Vendée et son ambition

2- apporter aux industriels présents pour l’occasion une information sur l’effacement de consommation, pièce indispensable à la mise en place de ce type de projet

Sur le premier point, quelques chiffres clefs ont été apportés. La Vendée représente 1% de la population française et produit 9% de son énergie à partir d’énergies renouvelables. La perspective -en fonction de la réalisation ou non du programme d’éolien off-shore- est d’atteindre une part d’EnR entre 29% et 54% à horizon 2020. Pour les acteurs que sont ERDF, RTE, SYDEV (…); il s’agit là d’une modification profonde de la gestion des flux d’électricité. En effet, c’est bête à dire mais tout ce qui est produit sur le réseau doit être consommé (et réciproquement) et on sait la fâcheuse tendance des énergies photovoltaïques et éoliennes à apparaitre de manière intermittentes. Il faut donc réguler… localement ; d’où l’intérêt du projet vendéen.

Le sénateur Merceron a repositionné ce projet pour ce qu’il est : une première française à une telle échelle. Le projet concerne 150 communes, 6 parcs éoliens, 100 bâtiments publics, 30 sites photovoltaïques, 8 sites industriels, 10 000 points lumineux, 500 compteurs communicants. 25 Millions d’€ vont être engagés sur 5 ans. Les différents acteurs engagés doivent démontrer que techniquement « l’internet de l’énergie », promotionnée par Jeremy Rifkin, peut devenir une réalité.

Au delà des innovations technologiques, une telle évolution n’est possible que par des modifications de comportements des gros consommateurs d’électricité vendéens. Il n’y a pas que les réseaux qui doivent être intelligents, les usagers aussi. En gros et très théoriquement, il faut faire en sorte que lorsqu’on manque d’électricité sur le réseau, certains acteurs (industriels, collectivités…) acceptent de baisser leur propre consommation (par l’usage d’un groupe électrogène, la baisse de production…). Ils seront payés pour cela. Idem au moment de consommation en période de pic de production (on voit déjà des contrats où on paye l’industriel pour qu’il consomme ces Kwh!). Pour ultra simplifier, du point de vue du consommateur, on est en train de vivre une sorte d’évolution des EJP (qui vont disparaitre totalement), avec une flexibilité encore plus forte.

Il n’a pas vraiment été question de sobriété hier soir (on réfléchit pour le moment à « iso usage énergétique »… ça évoluera, ce n’était pas l’endroit pour parler de transition de modèle), mais c’est quand même bon de voir toute cette énergie libérée sur mon territoire pour un projet qui peut devenir essentiel dans le projet de  troisième révolution industrielle.

Je profite de ce post pour vous informer que RTE a mis à jour son site éCO2mix (lienqui permet de visualiser par région les flux de production (yc EnR) et de consommation d’électricité ainsi que les échanges interrégionaux. Très chouette.

Capture

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, INNOVATION, TRANSITION | 1 Commentaire »

Save The Date : 19/12 : « La nouvelle avant-garde, vers un changement de culture pour entrer en Transition »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 16 novembre 2013

Save The Date : 19/12 :

Inscription sur : lien

Publié dans A L'OUEST, SAVE THE DATE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Save The Date : le 4/12 à la CCI85 – SMART GRID Vendée et l’évolution du système électrique

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 14 novembre 2013

Save The Date : le 4/12 à la CCI85 - SMART GRID Vendée et l'évolution du système électrique dans A L'OUEST capture22

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, SAVE THE DATE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Retour sur le World Forum Lille 2013

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 4 novembre 2013

Je reviens un peu tard sur ma visite au World Forum Lille 2013. Du coup, tout ou presque, a déjà été écrit sur le sujet. Voici donc un retour très partiel et personnel de ces 3 jours. Trois journées revigorantes pour une personne convaincue comme je le suis que notre système économique doit évoluer en intégrant les externalités de nos activités. Le WFL13 veut nous montrer que le monde économique peut évoluer par lui-même.

Retour sur le World Forum Lille 2013 dans RSE capture1

Avant toute chose, il faut féliciter les organisateurs de ce World Forum. Accueillir en plein centre de Lille 6500 participants, 200 speakers… Chapeau bas !

Acte 1 : l’ouverture

L’histoire commence pour moi le 23 octobre, à 9h30, au moment de la réunion plénière ouvrant le WFL13. Le plateau  des invités est prestigieux. Je retiens personnellement trois moments forts :

  • L’ouverture, pleine de puissance et de leadership, de Philippe Vasseur qui a clairement donné le tempo du Forum : ambition et déploiement de masse. « rien n’est permanent sauf le changement »
  • Ellen Mac Arthur (lien vers un post sur le travail de sa Fondation) assenant un message : l’expérimentation de l’économie circulaire démontre la rentabilité du modèle. Pour changer d’échelle, on sent bien qu’il faut toucher l’entrepreneur au portefeuille… et tant mieux si ça marche !
  • Enfin l’intervention juste du ministre de l’économie du Bhoutan (lien vers la démarche particulière de ce pays en matière d’indicateurs de richesse) : « si tout le monde n’y est pas heureux, le Bhoutan est en quête du bonheur ». Dommage que nous n’arrivions pas à transformer cette finalité dans notre réalité économique.

J’oublie les interventions des trois représentants du monde économique que je n’ai trouvé ni particulièrement mobilisatrices, ni particulièrement exemplaires.

Me voilà motivé comme pas deux pour partir en quête de savoirs lors des nombreux ateliers proposés (plus de 100 conférences et ateliers programmés sur les 3 jours !).

Acte 2 : les ateliers

L’apport des différents ateliers s’est avérée inégale, ce qui ne me parait pas illogique au regard des thèmes et de la quantité impressionnante des intervenants. Au final, il me reste en mémoire des expériences et des personnalités fortes qui transmettent des messages « qui vous changent ».

Ci-dessous, ce que je retiens des éléments forts du TOP5 des ateliers auxquels j’ai assisté (pour le reste, je mets mes CR graphiques en ligne avec la conscience totale qu’ils sont inexploitables par un autre que moi !) :

fichier pdf CR Wfl13

  • L’atelier sur l’Économie de la Fonctionnalité (suite de l’expérience menée avec le CJD en Nord pas de Calais : lien) s’est avérée des plus passionnants. Je rêve maintenant de participer à une opération équivalente en Pays de la Loire. Christophe Sempls (lien vers mon commentaire sur son dernier ouvrage) m’a assuré qu’un déploiement national verrait le jour en 2014. A suivre de près. Rappelez-vous que l’innovation peut-être autre que technologique et que « une innovation profite aux esprits préparés »

 

  • L’atelier sur La RSE et la conduite du changement a surtout brillé par la qualité de ses témoins (Mr Khelieff de SOLVAY –lien vers un article récent- et Mr Miranda de PRECON, brillants de justesse et de transparence). Pas de greenwashing ici et de vrais retours d’expérience. Un point commun aux intervenants : la revendication du droit à l’expérimentation, voir à l’échec : « plus vite on échoue, plus vite on passe à autre chose » (pas très français comme mode de pensée, mais c’est un des thèmes récurrents d’Edgar Morin par exemple).

 

  • L’atelier sur le GRI m’a permis d’actualiser mes connaissances du sujet. Tous les intervenants ont insisté sur le principe de Matérialité (lien) et donc sur la place centrale des Parties Intéressées dans le choix des enjeux RSE et dans la Gouvernance des organisations. Très ISO26000-compatible

 

  • Les entrepreneurs peuvent ils changer le monde ? Voici une accroche parfaite pour ouvrir sur le changement. Je retiens notamment qu’un sujet clef est celui du financement des initiatives entrepreneuriales « du nouveau monde » qui doit évoluer en même temps que les nouveaux modèles qu’ils accompagnent. Si les banques ne sont plus au niveau, l’émergence actuelle du Crowfunding notamment recouvre beaucoup d’espoirs (lien vers un post récent sur le sujet).  Je suis aussi très fier que les CIGALES aient été nommés comme un mode de financement alternatif efficace (fier car je fais parti d’une équipe de cigaliers qui vient de se lancer sur la région nantaise).

 

  • Enfin, l’atelier Écologie Industrielle a offert aux participants une belle vision des possibles sur ce sujet théoriquement séduisant et pratiquement complexe à mettre en œuvre. Des exemples chinois, danois et français, je retiens que toutes les hypothèses de collaborations inter-entreprises sont pertinentes. Même si les échanges de flux de matière et d’énergie ne trouvent pas de traduction immédiate, il ne faut pas hésiter à mutualiser ce qui est mutualisable rapidement, à savoir le partage de la gestion des déchets, le partage de la formation, de la veille, des connaissances… Le partage de l’expérimentation dunkerquoise était à ce titre très intéressant.


img-20131025-01426-2 dans TRANSITION

Acte 3 : La clôture et le voile levé sur le Master Plan du Nord pas de Calais. 

La clôture devait être le moment « paillettes » de ces 3 jours. Le moment où le « gourou » Jeremy Rifkin (lien post sur la Troisième Révolution Industrielle) allait dévoiler ces conclusions après une année de travail avec les acteurs locaux.

J’étais donc au premier rang pour être bluffé par… les interventions du président de région Daniel Percheron et président CRCI Philippe Vasseur. De l’humour, de la compréhension des enjeux, de l’engagement politique, un leadership fort et une vision partagée. J’ai adoré.

Rifkin a enrobé le bonbon mais l’essentiel a été dit par les élus. 1 milliard d’euros par an pour servir l’objectif de la Troisième Révolution Industrielle. Qui aurait pu imaginer cela, il y a quelques années ?

capture

Histoire d’innover jusqu’au bout, le dispositif devrait s’appuyer sur une épargne locale ouverte à tous et dédiée à la Troisième Révolution Industrielle. Approche globale.

Vous voulez en savoir plus sur le Master Plan ? Lisez-le, il est en ligne : lien.

Acte 4 : En conclusion

En conclusion, ce World Forum m’apparait comme un excellent cru. Au delà du fait que j’y ai passé d’excellents moments, il me parait salutaire d’oser proposer le changement de modèle économique au moment où beaucoup brillent par leur volonté d’immobilisme. L’essentiel est là : les mentalités changent de l’intérieur et c’est très bien.

Si je pouvais me permettre de partager un point de vigilance (habitude d’auditeur), il convient d’être rigoureux dans le choix des expériences mises en vitrine lors de ce type de Forum. La tentation marketing est toujours présente et il ne faut pas risquer de dévaloriser les initiatives les plus innovantes par des participations d’opportunité; mais au final, en ce qui concerne cette édition, c’est plus un risque qu’un constat. Bravo pour le boulot et vivement 2014.


Et pour finir, je me permets de reprendre une citation de l’introduction de Mr Vasseur :
« Commencez par changez en vous ce que vous voulez changer autour de vous » (Gandhi) ; ce qui me permettra bientôt de proposer à mes voisins de participer au Défi des Familles à Énergie positive. A suivre.


Publié dans RSE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Document de « Contribution des Pays de la Loire au débat national sur la Transition Energétique »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 10 octobre 2013

Voici un document intéressant projetant la Région des Pays de la Loire dans une transition énergétique. Cette synthèse précède un débat sur le financement de la Transition qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

fichier pdf contributionPaysdelaLoire-DNTE-1

 

Document de

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

12345...7
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social