Point sur la publication du Décret RSE (dit article 225)

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 26 septembre 2011

Alors que l’été a été généreux en Décrets d’application du Grenelle de l’Environnement, celui concernant la mise en place du reporting RSE obligatoire est encore dans les tuyaux (mais pas loin de la sortie semble-t-il).

Rappel de l’obligation : L’article 225 de la Loi Grenelle II impose aux entreprises de plus de 500 salariés de faire figurer des informations extra-financières dans leur reporting et ainsi de les rendre publiques. Ce qui était précédemment exigibles aux entreprises cotées va concerner plus d’entreprises.

L’urgence de la publication de ce Décret touche notamment au délai d’application, puisqu’une première tranche d’entreprises  (celles de plus de 5000 salariés) devra plancher dès la fin de leur prochain exercice sur ces nouvelles obligations. Pour les autres l’application est progressive jusque début 2013.

A retenir :

  • les indicateurs RSE à déployer sont peu définis à ce stade et semblent être à adapter au contexte de chaque entreprise, en cohérence avec les référentiels internationaux existants. Je comprends que chaque entreprise devra définir ses indicateurs RSE. A confirmer.
  • Retenons aussi et surtout qu’un dispositif de vérification par tierce partie accréditée se met en place parallèlement. On sort donc du « déclaratif » et toutes les informations publiées seront opposables. ça change pas mal de chose…

A noter enfin, qu’à l’approche du prochain G20 qui aura lieu à Paris ces prochains jours, une pétition un peu pompeusement nommé   »Appel de Paris » a été lancé sur internet pour encourager un certain volontarisme international sur ce sujet. Il est clair qu’un cadre international à l’obligation de reporting RSE, permettrait aux entreprises qui le vivent comme une nouvelle exigence de « sur-qualité » (non applicable à leurs concurrents étrangers) de mieux digérer… J’ai signé. 

Publié dans ACTUALITE, GRENELLE, RSE | Pas de Commentaire »

La norme AA 1000 est elle compatible avec ISO 26000 ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 23 septembre 2011

L’AA 1000 standard assurance, développé par l’Institut of Social and Ethical Accountability, est une norme spécifiquement conçue pour organiser et déployer un reporting extra-financier sur le Développement Durable. Elle a pour caractéristique principale la prise en compte de la notion de performance dans le domaine du développement durable, l’évaluation de la sensibilité de l’entreprise aux attentes des parties prenantes, la mesure de la capacité de l’entreprise à se fixer des objectifs, à mettre en œuvre des politiques dans ce sens, et anticiper les contraintes futures auxquelles sera confrontée l’entreprise ainsi que la compatibilité avec GRI.

La série AA1000 se décline en trois normes distinctes : celle relative aux missions d’assurance, celle sur les principes de responsabilité, et celle sur l’implication des parties prenantes qui me semble de loin être la plus pertinente (dispo en anglais sous ce lien). Cette dernière, en cours de révision, aborde les conditions d’un dialogue de qualité avec les parties prenantes, puis détermine une démarche de mise en œuvre des principes de responsabilité AA1000 dans ce contexte.

Cette norme reste très peu connue en France, où aucune entreprise ne l’utilise (actuellement, une quarantaine d’entreprises sont certifiés AA 1000 dans le monde selon le site de l’organisme certificateur SGS). Un document doit être publié prochainement pour clarifier le positionnement des normes AA1000 au regard de la nouvelle donne ISO 26000.

Publié dans ISO etc..., RSE | Pas de Commentaire »

1234
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social