Harmonisation des pratiques RSE au niveau européen – Réunion Audencia du 17 octobre

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 18 octobre 2012

Simon Pickard, Directeur Général d’EABIS (European Academy of Buisness in Society) est intervenu mercredi soir dans le cadre d’un débat organisé par Audencia. Précisons tout d’abord qu’EABIS est un réseau de multinationales promouvant une « Mondialisation Durable » auprès des instances européennes notamment. Parmi les entreprises parties prenantes : Shell, Unilever, Microsoft…

Selon Mr Pickard, et en cohérence avec les déclarations d’intentions récentes de l’Union européenne, une meilleure intégration de la Gouvernance au sein des entreprises, est LA solution pour la prise en compte des crises écologiques et plus largement sociétales que nous vivons. A ce titre, la nouvelle définition de la RSE proposée par l’Europe reconnaissant la responsabilité des entreprises quant à leurs impacts sur la société, va dans le bon sens.

L’optique séduisante du Share Value consiste à convaincre les grosses entreprises de prendre conscience de leur propre intérêt à prendre en compte l’intérêt des parties prenantes. Les Business models doivent donc évoluer en intégrant la prise en compte des externalités que sont les pollutions, la gène auprès des populations locales… L’illustration choisie : Procter et Gamble qui a affiché il y a peu des objectifs très ambitieux : d’ici 2020 multiplier par deux son Chiffre d’Affaire tout en divisant par deux son impact environnemental. Belle ambition qui souffre selon moi lourdement de l’absence de feuille de route permettant d’espérer l’atteinte de ce « Graal ».

La stratégie RSE selon la Commission Européenne  dans ACTUALITE

Finalement, ce qui m’est apparu vraiment intéressant dans cette présentation, c’est la description, vu de l’intérieur des fonctionnements (dysfonctionnements ?) au sein de la CE des groupes de pression de tout bord qui « ne lâchent rien » de la défense de leur propre intérêt et bloquent systématiquement tout compromis. De loin, ça semble assez désespérant, car on reste sur les idées et les mots qui les décrivent, bien loin de l’accompagnement de changement de paradigme annoncé de tout côté. (A ce propos : les lobbyistes français semblent avoir des soucis à se faire : lien)

Mr Pickard nous a précisé les 8 grandes orientations du dernier livre blanc sur la RSE (lien post précédent) :

1-      Donner de la Visibilité à la RSE

2-      Mesurer la confiance des consommateurs

3-      Évaluer les démarches

4-      Générer l’intérêt des marchés à la RSE

5-      Augmenter la transparence

6-      Intégrer la RSE aux programmes de formation

7-      Développer la RSE au niveau des politiques nationales des états membres

8-      Assurer la cohérence avec les approches RSE au niveau international


Il me semble personnellement que l’Europe perd en ambition avec le temps. Jacques Delors avait missionné dans les années 90 un groupe d’experts pour dessiner l’avenir sociétal de l’Europe ! Parmi ces experts : Marc Luyckx que j’ai écouté la semaine dernière. Un cadre avait été dessiné clairement (dématérialisation, refonte de la fiscalité…) mais n’avait jamais passé le cap de la lecture. Aujourd’hui, plus de prospective sur notre avenir, le quotidien est trop prégnant.


Pour lire un compte-rendu plus complet, consulter le blog de Pascal Gaillard : lien

 

 

Publié dans A L'OUEST, RSE | Pas de Commentaire »

Patagonia et le « Footprint Chronicles »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 10 octobre 2012

La transparence n’est pas un vain mot pour Patagonia... Bien rares sont les entreprises qui acceptent de lever le voile sur leurs filières de production, notamment dans le textile où la participation des pays « usines » est majeure. C’est ce que fait Patagonia sur son site en affichant la « Chronique de notre Empreinte« . Origine des produits, adresse des sous-traitants, reportage, forces et faiblesses des produits. Client ou non de la marque, c’est une approche à regarder de près : on peut vivre heureux sans vivre caché ?


Patagonia et le


Il est vrai que génétiquement, cette entreprise a été conçue sur des bases particulières par un Dirigeant hors norme dont la conviction environnementale n’est plus à démontrer. La raison d’être, affichée par son emblématique dirigeant fondateur Yvon Chouinard, est un appel militant à l’action responsable : « Faire les meilleurs produits, causer le moindre impact environnemental, utiliser le monde des affaires pour inspirer et mettre en place des solutions à la crise environnementale« .

Une preuve du militantisme de Patagonia ? Voici, une campagne de communication américaine de la marque destinée à faire prendre conscience qu’il ne faut acheter que ce que l’on a besoin :

capture2 patagonia dans RSE

Au delà de la « provoc’ » marketing, précisons que l’on trouve du fond dans business-model de cette entreprise puisque les produits sont réparables, récupérables, réutilisables et recyclables au bout du bout…  et je confirme en tant que consommateur que la durée de vie de ces produits dépassent de loin les équivalents du commerce. Le plus : tous ces engagements sont pris par l’entreprise et par les clients ! (« je n’achète que ce que j’ai besoin », « je répare », « je réutilise », « je donne », « je recycle »…).

Après, reconnaissons aussi que le sur-coût de cette stratégie séduisante en matière sociétale se paye sur l’étiquette… La marque touche plus les 20/80 que les 80/20 des consommateurs. La démarche reste une source d’inspiration à haute valeur ajoutée.

Sources :

- http://carbonat.unblog.fr/2012/10/01/journee-du-27-septembre-support-de-patagonia/

- http://www.patagonia.com/eu/frFR/home

Publié dans CAS D'ENTREPRISES, RSE | Pas de Commentaire »

CAE : la protection des consommateurs ne peut pas être assurée sans règles…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 12 septembre 2012

« la protection des consommateurs ne peut pas être assurée sans règles » : tel est grossièrement l’esprit de la dernière publication du Conseil d’Analyse Économique (lien). A première vu, ce constat est douloureux et pas facile à accepter. ISO 26000 intègre la protection des consommateurs comme un pilier aussi important que la protection de l’environnement, l’intégration territoriale, la protection des salariés… Ce document tend à démontrer que la « responsabilisation » a ses propres limites.

CAE : la protection des consommateurs ne peut pas être assurée sans règles... dans HOMMES Capture4

Rappelons tout d’abord que le Conseil d’analyse économique (CAE) est une instance composée d’économistes reconnus de sensibilités diverses qui conseille le premier ministre français. Il a été créé par un décret du Premier ministre Lionel Jospin du 22 juillet 1997.

 

Le document en question analyse que la réputation d’une entreprise ne permet pas à un consommateur potentiel « d’apprécier en temps réel la satisfaction de l’ensemble des consommateurs ayant acheté le bien concerné. Entreprises court-termistes, consommation occasionnelle, délai dans la diffusion de la satisfaction des consommateurs ou coûts de sortie élevés sont autant de facteurs qui font de la réputation un signal imparfait de la satisfaction des consommateurs et donc de la qualité des produits. »

 

Parmi les 6 actions proposées pour améliorer les choses, je retiens le fait de rendre possible les actions juridiques collectives (comme c’est déjà le cas dans les pays anglo-saxons) et mettre en ligne un service officiel d’évaluation des biens et services indépendant des entreprises.

 

Le moins que l’on puisse dire est que la confiance ne règne pas !

 

Publié dans HOMMES, RSE | Pas de Commentaire »

Cap vers la RSE : nouvelle publication du MEDEF

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 20 juin 2012

Je n’aurai décidément jamais autant parlé du MEDEF en si peu de temps ! (voir post précédent). 

Ce coup-ci, c’est pour promotionner un Guide relativement riche et pédagogique sur l’application de la RSE en entreprise. On sent que le sujet est d’actualité…

Lien sur  l’image

 

Cap vers la RSE : nouvelle publication du MEDEF dans RSE Capture7

Publié dans RSE | Pas de Commentaire »

Lu : ISO 26000 en pratique

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 16 juin 2012

Partage autour d’un ouvrage intéressant et rapidement lu sur la norme de la Responsabilité Sociétale des organisations : l’ISO 26000.

Quelques chapitres présentent une faible valeur ajoutée (présentation du principe d’évaluation et la promotion des organismes certificateurs associés, les « copier coller » de la norme, un chapitre sur la communication qui m’est apparu déconnecté des enjeux, reporting « RSE » peu développé) mais globalement intéressant pour ceux qui veulent se voir présenter quelques illustrations concrètes d’applications et se laisser guider vers l’ambition d’une telle démarche.

J’ai apprécié l’encouragement à auto-évaluer la valeur sociétale intrinsèque de son activité avant de valoriser les « petites actions de base ». Le modèle « sociocratique » proposé pour travailler avec ses parties prenantes m’a intrigué. Je vais creuser le sujet grâce à cet ouvrage (www.sociocratie-france.fr ).

Lu : ISO 26000 en pratique dans LECTURES 9782100572298-G

Publié dans LECTURES, RESPONSABILITE GLOBALE, RSE | Pas de Commentaire »

Le MEDEF publie un Guide sur le reporting RSE

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 1 juin 2012

Difficile d’être plus réactif que le MEDEF sur cette action !

Un mois après la publication du Décret fixant les obligations des entreprises soumises en matière de reporting RSE, le MEDEF met en ligne un guide plutôt bien fait, très opérationnel permettant de clarifier quelques points de ce nouveau cadre réglementaire. Insuffisant pour entrer dans le « faire » mais intéressant.

 

lien sur l’image :


Le MEDEF publie un Guide sur le reporting RSE dans RSE Capture-242x300

Publié dans RSE | Pas de Commentaire »

Le rapport Développement Durable d’EDF et son premier Bilan Carbone

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 15 mai 2012

Le groupe EDF vient de mettre en ligne son Cahier des Indicateurs de Développement Durable 2011. Intéressant, ne serait-ce que pour observer le travail d’orfèvre dans le choix des mots et de mise en forme des indicateurs. Je n’imagine même pas le nombre de personnes qui contribuent à un tel travail, à une telle échelle, à une telle sensibilité ! Lien vers le rapport

 

 


Innovation cette année, le groupe communique sur ses émissions de gaz à effet de serre sur les SCOPE 1, 2 et 3 (graphique ci-dessous repris du rapport). Rappelons que le groupe EDF est le second émetteur de GES sur le territoire français après Arcelor – Mital.


Le rapport Développement Durable d'EDF et son premier Bilan Carbone dans ENERGIE Capture15

 

Analyse à faire… mais c’est drôle comme le SCOPE 2 ne veut pas dire grand chose pour EDF !

 

 

Publié dans ENERGIE, RSE | Pas de Commentaire »

Loi GRENELLE : décrets d’application – Quelles sont les nouvelles obligations ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 mai 2012

Le 27 avril dernier, j’ai eu le plaisir d’animer, en présence de M. Christian LAFAGE (Directeur RSE du groupe Rémy COINTREAU) une matinale chez Qualeader sur le sujet des nouvelles obligations faisant suite aux décrets d’application récemment établis à l’issue des lois GRENELLE. Coups de chance, cette matinale a été réalisée le lendemain de la parution du décret RSE !

Qualeader a mis en ligne le support de cette matinale sur son site : cliquez ici

Loi GRENELLE : décrets d'application – Quelles sont les nouvelles obligations ? dans ACTUALITE Capture7-300x225

Publié dans ACTUALITE, GES, GRENELLE, PRODUITS, RESPONSABILITE GLOBALE, RSE | Pas de Commentaire »

Décret RSE au JO : c’est fait !

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 26 avril 2012

On ne l’espérait plus mais c’est fait : le Décret issu de l’article 225 du Grenelle II est sorti ce jour (lien) :

Décret RSE au JO : c'est fait ! dans ACTUALITE champagne

Le décret conserve une double liste d’informations devant figurer dans les rapports extrafinanciers, selon que les sociétés sont cotées ou non, qui existait déjà dans la version du 9 mars 2011 du projet soumis à consultation publique. Un risque de recours persiste vu que ce point avait été mis en réserve par le conseil d’Etat.

L’obligation de reporting s’appliquerait donc aux exercices ouverts après le 31 décembre 2011 pour les entreprises de plus 5 000 salariés avec un total du bilan ou un chiffre d’affaires à un milliard d’euros, et les sociétés cotées, avec obligation pour la société, si elle n’a pas pu fournir certaines des informations, d’en justifier les raisons. Pour les entreprises de plus de 2 000 salariés avec un total de bilan ou un chiffre d’affaires à 400 millions d’euros, l’obligation vaut à partir des exercices ouverts après le 31 décembre 2012. Les entreprises de 500 salariés dont le total du bilan et le chiffre d’affaires sont fixés chacun à 100 millions d’euros sont concernées à partir des exercices ouverts après le 31 décembre 2013.

 

Publié dans ACTUALITE, GRENELLE, RSE | Pas de Commentaire »

Décret Rapport RSE : « Neverending Story »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 20 avril 2012

Le Conseil d’Etat vient de rejeter pour la 2ème fois le projet de décret gouvernemental sur le rapport social et environnemental annuel. Les magistrats estiment que cette disposition créerait une rupture d’égalité des Français devant la loi du fait de l’élaboration de deux niveaux de déclaration différents (entreprises cotées et entreprises non cotées).

voir post précédent : lien

Le projet de décret de l’article 225 du Grenelle de l’environnement sur l’obligation pour les entreprises de publier un rapport social et environnemental annuel a été rejeté par le Conseil d’Etat. L’article prévoyait d’étendre l’obligation de RSE aux entreprises de plus de 500 salariés.

Le gouvernement s’est engagé à faire de nouvelles propositions.

 

source : enviro2B

Publié dans ACTUALITE, RSE | Pas de Commentaire »

1234
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social