Save the date : Propreté en journée et Responsabilité Sociétale des Entreprises

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 26 septembre 2012

Penser « responsable », c’est aussi se poser la question des horaires des travaux de propreté dans nos entreprises et bureaux, le plus souvent sous-traité avec peu de considération. En effet, comment faciliter la vie et les conditions de travail du personnel concerné, comment leur donner accès aux transports en commun (…) autrement qu’en rendant possible le développement des travaux de propreté en journée ?

Depuis 4 ans, la Fédération des Entreprises de Propreté de la région Ouest et les Donneurs d’Ordres publics et privés de l’agglomération nantaise mobilisent leurs moyens, avec la contribution de la Maison de l’emploi de la Métropole nantaise, pour promouvoir et mettre en œuvre le Développement des Travaux de Propreté en journée.

Cette manifestation sera l’occasion d’officialiser l’engagement de nouveaux signataires de la Charte pour le développement des prestations de propreté en journée.

     >> Inscrivez-vous dès maintenant ! et n’hésitez pas à diffuser cette invitation pour faire connaître ce projet le plus largement possible !

Save the date : Propreté en journée et Responsabilité Sociétale des Entreprises dans A L'OUEST Capture12

 

Publié dans A L'OUEST, HOMMES, RESPONSABILITE GLOBALE, SAVE THE DATE | Pas de Commentaire »

Relation compliquée entre empreinte carbone et revenus

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 20 septembre 2012

Une étude anglaise en ligne sur le blog Carbon Commentary, repris sur le dernier Courrier International (d’où je tire scan de mauvaise qualité ci-dessous) mérite une certaine attention. A la question « Qui sont le plus écolos entre les hauts revenus et les bas revenus ?« , la réponse est : les deux, selon que l’on regarde la valeur relative ou la valeur absolue.

Les anglais les plus riches (10% des plus hauts revenus) explosent donc leurs émissions carbone par tête de pipe quasiment exclusivement du fait de leur irrépréhensible besoin de se déplacer en avion. Par contre, les émissions par unité monétaire sont beaucoup plus faibles que les émissions des bas salaires. Plus de moyens pour consommer mieux, y compris sur le volet environnemental.

A l’inverse, les plus bas revenus (10% des plus bas revenus) sont beaucoup moins émetteurs en valeur absolue du fait d’une moindre utilisation des services de transports énergivores mais, rapportées à chaque livre dépensée, les émissions explosent (3 fois plus que les plus riches). Un point à remarquer (qui introduit bien la notion de précarité énergétique) : les 10% des plus bas revenus rejettent autant de carbone en valeur absolue que les plus haut revenus pour leur habitation (électricité et gaz).

 

Relation compliquée entre empreinte carbone et revenus dans HOMMES Capture10

 

 PS : je me rappelle d’une étude de l’ADEME arrivant à des conclusions équivalentes. Pas moyen de remettre la main dessus. Si quelqu’un peut m’aider.

Publié dans HOMMES, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

Joseph Stiglitz sur France Inter

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 12 septembre 2012

« La France compte entre 4,8 et 8,6 millions de pauvres selon la définition adoptée… Depuis 2002, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million. » Tel est le constat de l’Observatoire des inégalités (lien). C’est sur ce constat que débute l’émission « 3D le journal » dont l’invité était ce dimanche Joseph Stiglitz. 

Pour ré-écouter l’émission, cliquez sur le logo :

France Inter logo

L’émission est surtout orientée sur les États-Unis, mais la vision de ce prix Nobel d’économie est toujours intéressante (désespérante ?).

Publié dans HOMMES, INDICATEURS DE RICHESSE, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

CAE : la protection des consommateurs ne peut pas être assurée sans règles…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 12 septembre 2012

« la protection des consommateurs ne peut pas être assurée sans règles » : tel est grossièrement l’esprit de la dernière publication du Conseil d’Analyse Économique (lien). A première vu, ce constat est douloureux et pas facile à accepter. ISO 26000 intègre la protection des consommateurs comme un pilier aussi important que la protection de l’environnement, l’intégration territoriale, la protection des salariés… Ce document tend à démontrer que la « responsabilisation » a ses propres limites.

CAE : la protection des consommateurs ne peut pas être assurée sans règles... dans HOMMES Capture4

Rappelons tout d’abord que le Conseil d’analyse économique (CAE) est une instance composée d’économistes reconnus de sensibilités diverses qui conseille le premier ministre français. Il a été créé par un décret du Premier ministre Lionel Jospin du 22 juillet 1997.

 

Le document en question analyse que la réputation d’une entreprise ne permet pas à un consommateur potentiel « d’apprécier en temps réel la satisfaction de l’ensemble des consommateurs ayant acheté le bien concerné. Entreprises court-termistes, consommation occasionnelle, délai dans la diffusion de la satisfaction des consommateurs ou coûts de sortie élevés sont autant de facteurs qui font de la réputation un signal imparfait de la satisfaction des consommateurs et donc de la qualité des produits. »

 

Parmi les 6 actions proposées pour améliorer les choses, je retiens le fait de rendre possible les actions juridiques collectives (comme c’est déjà le cas dans les pays anglo-saxons) et mettre en ligne un service officiel d’évaluation des biens et services indépendant des entreprises.

 

Le moins que l’on puisse dire est que la confiance ne règne pas !

 

Publié dans HOMMES, RSE | Pas de Commentaire »

Jardin de Cocagne Angevin : permettre le retour à une vie sociale et digne par le travail

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 31 mars 2012

Une rencontre vient de me troubler. Une gifle en fait. A ne fréquenter que des personnes de son milieu social (dur à écrire, mais finalement vrai), on oublie, on ne veut pas voir ce que vivent ceux qui ont eu des parcours de vie cataclysmiques et qui, forcement, ont du mal à remonter la pente.

Comment redonner une chance à ceux qui sont les plus désocialisés ? le plus loin des repères de la vie courante ?

Jardin de Cocagne Angevin : permettre le retour à une vie sociale et digne par le travail dans A L'OUEST Capture2

L’association le Jardin de Cocagne Angevin propose une approche par le travail. Ainsi, 49 salariés, retrouvent (trouvent pour certain pour la première fois) le cadre nécessaire à leur intégration professionnelle : des tâches, des horaires, des règles, des collègues, un salaire, et surtout finalement un retour à la « normale ». Nous ne nous rendons pas assez compte de l’importance que peut avoir la phrase dite à ses enfants « je pars au travail ».

Le travail en question a son importance, puisque le maraichage permet de voir le résultat de son labeur et éventuellement participer à la vente.

Le dispositif ne marche pas toujours, mais c’est une des dernières chances pour que les accidentés de la vie remontent la pente. Quoi de plus sociétal que cette petite entreprise ? au fait, la production de l’exploitation est « Bio », mais finalement, ce n’est qu’un détail.

 

lien : film de 2009 présentant l’association à l’occasion de ses 10 ans. Lien.

Publié dans A L'OUEST, HOMMES, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

Serious Game Video : handicap dans l’entreprise

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 16 février 2012

Vous avez aimé le site « e-learning citoyen pour une informatique plus verte » conçu par le CNAM ? (voir post précédent)

Je vous propose dans un autre style, un très pédagogique Serious Game Video sur l’intégration d’une personne atteinte de handicap dans l’entreprise. Un peu long pour les quelques messages à intégrer mais comme c’est ludique, je vous le recommande.

Cliquez sur l’image pour vous rendre sur le site.

Serious Game Video : handicap dans l'entreprise dans HOMMES Capture6-300x249

Publié dans HOMMES | Pas de Commentaire »

Limites du Management par la procédure

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 4 février 2012

A deux reprises cette semaine j’ai été amené à me poser la question de la limite du management par la « procédure », qui constitue pour l’auditeur de Systèmes de Management que je suis, le « B.A.B.A » d’une organisation bien-fonctionnante (et auditable, accessoirement…).

Lire la suite… »

Publié dans HOMMES, HUMEURS, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

Empreintes Sociales : en finir avec le court terme

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 28 janvier 2012

Voici un nouvel ouvrage dont le titre a naturellement attiré mon attention. Disons le de suite, ce titre n’est pas révélateur de son contenu. Ceux qui pensent y découvrir une nouvelle méthode d’évaluation pour les entreprises (sur le critère social) doivent passer leur chemin. Il s’agit en fait d’une succession d’interview de chefs d’entreprise « responsables » destinée à valoriser leur expérience et leur vision d’un management social adapté au contexte de crise que nous traversons.

Empreintes Sociales : en finir avec le court terme dans HOMMES empreintes-sociales-en-finir-le-avec-le-court-terme-de-philippe-carli-livre-878483932_ML

Chaque contributeur développe un thème qui lui est cher (Innovation, anticipation, Développement Durable, employabilité, portage salarial..). Logiquement, de mon point de vue, les apports sont d’intérêts variables. Les plus intéressants pour moi :

- Françoise GRI (Manpower) appuie sur la nécessité pour tout chef d’entreprise à s’intéresser à l’employabilité de ses salariés. « un employeur responsable est celui qui prépare le salarié à en avoir un autre« .

- Pierre KOSCIUSKO MORIZET (Price Minister) promeut l’actionnariat salarié en l’illustrant de sa propre expérience réussie. « partager la création de valeur aide à avoir les meilleurs mais aussi à ce que les gens donnent le meilleur d’eux même« .

- Christian NIBOUREL (Accenture) initie la réflexion sur la mise en place de cette fameuse « empreinte sociale ». Comme il le dit, le chantier est à peine commencé.

Pour le reste, mon esprit critique me pousse à dire qu’il me reste de ce livre un petit goût de superficialité et d’auto-valorisation de personnalités. Pour être juste, il ressort aussi une impression optimiste de prise en compte des enseignements de nos récentes années folles et de recentrage des priorités sur l’Humain. Venant de grands partons, c’est vraiment intéressant. Et puis, la conclusion insiste sur le fait que ce livre n’est qu’un « coup de pied à suivre ». Donc, à suivre.

voir aussi le site du livre : www.le-collectif.net

 

 

Publié dans HOMMES, INDICATEURS DE RICHESSE, LECTURES | Pas de Commentaire »

Le Mécénat de compétences : illustration opérationnelle

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 décembre 2011

Voici un lien avec le site de l’entreprise KEO.net qui promeut le principe du Mécénat de Compétences par la mise en relation de l’offre et de la demande. J’imagine que cet intermédiaire n’est pas nécessaire mais le principe me parrait très intéressant.

Pour mémoire, le principe du Mécénat de Compétence est le suivant : une entreprise XY détache gracieusement du temps (et donc des compétences) d’un ou plusieurs de ses collaborateurs (volontaires celà va sans dire) pendant leur temps de travail auprès d’une Association AB d’intérêt général.

 

Le Mécénat de compétences : illustration opérationnelle dans HOMMES 6b14aa87a2

 

La Loi Aillagon de 2003 favorise ce principe en permettant à l’entreprise une déduction fiscale sur les salaires et les charges. 31% des entreprises mécènes pratiqueraient le mécénat de compétences, selon les chiffres d’Admical, organisme indépendant de promotion du mécénat d’entreprise. L’Admical a publié une courte étude « Pratiques et Perspectives » détaillant les enjeux du mécénat de compétences et illustrée de nombreux exemples : lien.

 

Le vrai intérêt est la concrétisation d’un projet « à forte Valeur morale » associant le collaborateur et son entreprise. Ce type de projet n’est pas forcement trop engageant (on n’est pas obligé de partir au Tchad !). Tout le monde y trouve son compte et notamment l’entreprise qui prolonge par ce biais son propre engagement RSE.

 

 

 

Publié dans HOMMES, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

ARMOR agit pour l’intégration du Handicap au sein de l’Entreprise

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 26 septembre 2011

En organisant une soirée sur le thème « Ensemble, partageons nos différences« , le 4 octobre prochain, l’entreprise ARMOR traduit très concrètement un des 10 axes de sa politique de Responsabilité Globale.

En association avec une troupe de théatre, ARMOR propose donc à ses salariés et parties intéressées, une approche innovante sur un thème souvent considéré comme difficile d’accès (ça veut dire comme souvent que c’est plus facile de ne rien faire…). L’enjeu est notamment de contribuer à l’intégration des salariés handicapés au sein de l’entreprise.

Je suis bien triste de ne pas pouvoir être présent à cette soirée. Peut-être qu’un retour d’expérience pourra faire l’objet d’un post ces prochaines semaines si un participant accepte de rédiger quelques lignes (?).

Publié dans A L'OUEST, CAS D'ENTREPRISES, HOMMES, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

123
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social