Le dernier rapport du GIEC vu par Chapatte : no comment

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 28 septembre 2013

Permalien de l'image intégrée

Publié dans GES, HUMOUR | Pas de Commentaire »

Franck LEPAGE, la langue de bois

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 17 septembre 2013

Ça vous tente une petite leçon de « langue de bois » ?

Je vous recommande cette courte vidéo pour prendre conscience de notre fragilité collective devant la technicité (dictature?) de la « forme »…

Trop fort, Franck LEPAGE… Lien 

Franck LEPAGE, la langue de bois dans HUMOUR capture9

Publié dans HUMOUR, VIDEOS | Pas de Commentaire »

La voiture « trop » intelligente selon Chappatte

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 18 juin 2013

J’ai pas grand chose à dire ce soir. Seulement un sourire à partager.La voiture

Publié dans HUMOUR | Pas de Commentaire »

Elevage, BBC, lasagnes…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 17 février 2013

Pas facile de faire abstraction du scandale de la fraude à la viande de cheval dans les plats alimentaires (c’est quand même plus une fraude qu’un problème sanitaire semble-t-il…). Du coup, c’est l’occasion pour tout un chacun de remettre en cause notre modèle de consommation carné. Je repense souvent à ce propos, à l’illustration d’un de mes conférenciers préférés (Bruno Parmentier), qui rappelle, avec l’humour qui le caractérise, qu’il a mangé après quelques décennies sur terre ses 4 bœufs et qu’il a décidé de ne pas commencer le cinquième. Selon mes calculs, je ne dois pas être de mon côté, loin de mon second bestiau (à raison de 32 kg de bœuf par an – étude du CREDOC – j’ai avalé 1,8 Tonne de bœuf à ce jour !).

Oui, je pense que notre modèle de consommation de viande n’est pas conforme au « monde de demain » et je pense aussi qu’une viande consommée plus rarement, de meilleur qualité (donc plus chère pour que les éleveurs puissent vivre dignement), est au minimum, une étape nécessaire à notre « transition ». Je parle bien sur des nantis dont je fais parti, qui ont les moyens (et la quasi obligation sociale de ce fait) de consommer de la viande.

Bref, je me permets de mon côté un petit contre pied au regard de l’actualité pour montrer aussi que les pratiques peuvent évoluer en ce qui concerne l’élevage. En effet, ces jours-ci, j’ai identifié deux informations qui intéresseront mes lecteurs passionnés dans un même temps par l’élevage et le sujet énergie / climat (mais si, il y en a…) :

  • Une publication technique tout d’abord sur les Bâtiments d’Élevage Basse Consommation (lien) pour faire écho aux bâtiments BBC pour nous, bêtes humains. 8 pages pour identifier les bonnes pratiques clefs d’un élevage optimal d’un point de vue énergétique. Intéressant, sérieux, technique, concret.
  • La seconde information vient du mensuel « l’usine à GES » (lien) qui relate l’expérience du groupement d’éleveurs Bleu-Blanc-Coeur (BBC ! décidément…). En remettant les vaches à l’herbe (à 80%, complété de lin…), la démonstration aurait été faite que les émissions de GES seraient diminuées de 15% (et le taux d’omega 3 augmenté significativement). Le groupement a même réussi à faire reconnaitre les économies de méthane dans le dispositif MOC (un dispositif du protocole de KYOTO).

 

Rire ne nuisant pas au climat, je ne résiste pas, pour conclure, à partager cette excellente couverture détournée :

 

martine aime les lasagnes Martine aime les lasagnes

 

Publié dans ACTUALITE, ENERGIE, GES, HUMOUR | 1 Commentaire »

Une histoire belge « énergétique »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 18 janvier 2013

Les histoires belges nous font souvent rires (même moi qui suis attaché familialement à la wallonie et donc un peu susceptible sur le sujet…). Celle-ci me plait bien. J’espère même que ce n’est pas une blague.

Connaissez-vous d’abord le principe des STEP ? Voyons ce que nous dit le site actu-environnement :

Les Stations de transfert d’énergie par pompage sont des installations hydroélectriques qui puisent aux heures creuses de l’eau dans un bassin inférieur afin de remplir une retenue en amont (lac d’altitude). L’eau est ensuite turbinée aux heures pleines. L’électricité de ces stations est appelée essentiellement en période de pointe. Les STEP interviennent en dernier recours notamment en raison du cout de l’eau à remonter (alimentation électrique).

Partant de ce principe, un ministre belge a évoqué un projet un peu fou consistant à construire une île de toute pièce dont l’intérêt serait de reproduire le concept des STEP. Le centre de l’île stocke de l’eau en hauteur et on ouvre le robinet pour faire de l’électricité à partir de turbine quand on a besoin. [Pour lire l’article des Echos sur le sujet : lien]

EUREKA ! On sait donc stocker l’énergie autrement que sous forme d’énergie fossile.

Un peu fou mais bigrement attirant.

Vive les belges et hommage à l’humour belge !

chat

Publié dans ENERGIE, HUMOUR, INNOVATION, MONDE, POURQUOI-PAS? | Pas de Commentaire »

Une bonne tranche de « Climatumour »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 8 janvier 2013

Ci-dessous quelques images humoristiques « volées » sur la page Facebook de Jean-Marc Jancovici (lien). On peut rire de tout. Dramatiquement drôle.

Une bonne tranche de

Lire la suite… »

Publié dans HUMOUR | 1 Commentaire »

Pour une approche environnementale d’un art perdu…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 25 octobre 2012

Voici plusieurs années que je détiens le livre objet de ce post dans ma bibliothèque, classé dans la catégorie « improbable »…  J’ai un peu hésité avant de mettre cet ouvrage « technique » à la une de mon blog, mais après tout, c’est un sujet moins grave qu’à l’accoutumé, traité de manière agréable et humoristique, qui concerne un public très large, non sans lien avec le sujet environnement et propice aux sourires en coins.

L’ouvrage « Comment chier dans les bois. Pour une approche environnementale d’un art perdu » est une référence en la matière. Il est vrai que la concurrence doit être faible sur le sujet ! Autant le dire de suite, le titre n’est pas une métaphore. Il s’agit bien d’une thèse illustrée de nombreux moments de vies, qui ne peuvent pas être imaginaires, sur les techniques, les pièges et les enjeux associés à la pratique de cet « art perdu ». Il est donc possible de remplir un livre sur un sujet comme celui là.


 Pour une approche environnementale d'un art perdu... dans HUMOUR

 

 Sérieux sans se prendre au sérieux, réellement instructif, bien écrit, ne demandant pas une grosse concentration : c’est en fait un livre idéal pour les toilettes !

Publié dans HUMOUR, LECTURES | Pas de Commentaire »

Notre monde vu par E.T.

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 11 octobre 2012

Prenons un peu de hauteur : lien

 

Notre monde vu par E.T. dans HUMOUR capture5

 

Publié dans HUMOUR, MONDE, VIDEOS | Pas de Commentaire »

L’empathie est elle possible chez les animaux ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 23 septembre 2012

« L’empathie existe aussi chez les animaux et donc à fortiori chez les hommes » : c’est l’une des démonstrations du livre de J. Rifkin « Une nouvelle conscience pour un monde en crise : la civilisation de l’empathie« . C’est ma dernière lecture et je n’arrive pas à passer à autre chose tant ce livre m’a marqué.

J’ai donc pensé tout naturellement, pour illustrer ce constat, à la vidéo qui tourne actuellement sur le net montrant un petit cochon sauvant un chevreau. Pourquoi donc fait-il ça ?

L'empathie est elle possible chez les animaux ? dans HUMOUR Capture11

 

Publié dans HUMOUR, VIDEOS | Pas de Commentaire »

Révolution dans le monde du déplacement urbain : la Popocyclette

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 29 août 2012

Rien à changer à l’article paru dans le Matin, ce jour (il est bon de sourire par les temps qui courent) :

« «Toto» a développé un véhicule, la «popocyclette», qui roule grâce au biogaz dégagé par les selles, promis, animales. Elle ne sera pas commercialisée. En ces temps d’essence chère, un fabricant japonais de toilettes a présenté mercredi un modèle de moto révolutionnaire qui fonctionne avec un carburant gratuit et inépuisable: les excréments. »

Malgré son apparence et le rouleau de papier toilette géant, la conductrice ne fournit pas elle-même le carburant. C'est le biogaz récupéré par le constructeur qui fait avancer l'engin.

« En montant sur l’engin à trois roues pour une démonstration dans la banlieue de Tokyo, une jolie hôtesse du constructeur Toto s’est empressée de dire que ce n’était pas le motard qui fournissait ledit carburant. «Le biogaz utilisé par le véhicule provient de déjections animales et de boues d’épuration», a tenu à préciser Kenji Fujita, un porte-parole de la compagnie, inventrice notamment des toilettes chauffantes. Le doute quant à la provenance du carburant était toutefois permis car Toto a remplacé la selle traditionnelle de sa «popocyclette» par un véritable siège de toilette. A l’arrière du véhicule: un énorme réservoir surmonté, pour la décoration, d’un tout aussi énorme rouleau de papier toilette. Selon la firme, cette «moto-crotte» d’un nouveau genre a une autonomie d’environ 300 kilomètres.

Inutile en tout cas de se demander comment faire le plein, car ce prototype ne sera jamais commercialisé: «Nous espérons simplement avec ce prototype mettre en avant notre souci écologique à travers nos divers produits moins gourmands en eau, comme les toilettes ou les douches», a poursuivi le porte-parole. (afp/Newsnet) »"

 

source : le matin

Publié dans HUMOUR | Pas de Commentaire »

123
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social