Quelques raisons d’y croire …

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 8 juillet 2012

Mes lectures actuelles (notamment la réédition de l’ouvrage « the Limith to growth » qui démontre à quel point le « savoir » est ignoré quand un paradigme est imposé. A lire absolument) mais aussi la synthèse des travaux d’un groupe de chercheurs américains qui nous prédit une rupture planétaire irréversible (lien); auraient plutôt tendance à casser toute dynamique positive… mais j’ai quand même trouvé dans l’actualité des raisons de se réjouir. Petit inventaire.

1/ Publication d’un rapport « 30 propositions d’Energy Cities pour la transition énergétique des territoires«  très riche et surtout qui permet de penser que si les représentants gouvernementaux n’ont rien produit à Rio, les collectivités n’attendent rien d’eux pour proposer et – espérons le – agir. Des pistes techniques, économiques, sociales. A parcourir.

2/ La région Pays de la Loire vient de mettre en ligne un rapport développement durable chiffré et très pédagogique. L’action commence par la mesure. C’est bien qu’une région ait le courage d’afficher ses forces (elles existent : autonomie agro-alimentaire, développement de l’agriculture biologique, dynamisme économique…) et faiblesses (saviez-vous que les ligériens prennent beaucoup plus l’avion que leurs voisins, qu’ils rejettent, de ce fait essentiellement, près de 2 tonnes de CO2 en plus par an et par personne que le français moyens ? – malheureusement, il semble que plus on est riche, plus on est impactant et ceci quelque soit ses convictions…).

Quelques raisons d'y croire ... dans ACTUALITE Capture

3/ La fondation Nicolas Hulot vient de publier la seconde édition de « Demain à la une« , une projection de ce que pourrait être l’actualité le 5 juin 2032 et ceci dans l’hypothèse idéale où la transition énergétique a été sérieusement engagée. Ça fait un peu « petite maison de Candy » tant l’approche est idéalisée, mais j’aurais adoré participer à ce type de projet d’anticipation. J’ai reçu la version « papier » avec le Terra Eco de ce mois mais je pense qu’il sera disponible sur le site www.fnh.org dans les jours à venir.

Bonne fin de week-end

Publié dans ACTUALITE, ENERGIE, GES, HUMEURS, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Coup de blues

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 22 juin 2012

Bon ben c’est fait. RIO + 20 vient d’aboutir à … rien (lien).

On ne pouvait déjà pas être fier des résultats obtenus sur les 20 dernières années (je recommande le post de Oilman sur RIO+20, désespérément juste : lien). A l’issue de ce sommet, on ne se donne aucune perspective de prise en compte des limites physiques de notre planète. On attend pour voir. Urgent de ne rien changer. La rupture viendra des crises environnementales et non de décisions politiques s’appuyant des constats scientifiques.

L’actualité est riche d’irresponsabilité ces temps-ci. De l’auteur du massacre norvégien au grand-père qui a tué son épouse atteinte d’une maladie dégénérative trop lourde à supporter, la justice parle beaucoup d’ »irresponsabilité ». C’est quoi au fait, « l’irresponsabilité » ? J’ai trouvé l’article 122-1 du code pénal qui énonce : « N’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes. ». La question suivante touche donc à l’évaluation de santé mentale de l’Humanité, représentée par nos « grands de ce monde » à des Sommets de la Terre, des G20, G8… Peut-être bien que notre configuration cérébrale, issue de l’évolution de l’espèce, nous empêche foncièrement de voir plus loin que l’ultra-court-terme. Ne sommes nous programmés que pour la survie ? Sommes nous capable de réagir autrement qu’ »au pied du mur » ? Quelle autre explication à l’irresponsabilité constatée à Copenhague ou Rio ?

Il y a des jours comme ça où c’est compliqué de positiver.

Pourtant je sais que l’on ne peut pas convaincre sous la pression de la peur, qu’il est indispensable de donner une perspective positive aux évolutions à venir, de convaincre plutôt que soumettre… mais je doute ce soir de l’influence des « passeurs de messages » dont j’ai la prétention de faire partie à une échelle très modeste. Les livres que je lis et conférences auxquelles j’assiste sont finalement peut-être accessibles à un nombre d’acteurs déjà convaincus et trop restreint en nombre pendant que les médias de masse délivrent en permanence des messages contradictoires et schizophréniques. Comment agir ? Faut il avoir la prétention d’agir ?

Finalement, pour rester positif, j’observe quand même au quotidien une somme d’initiatives positives en entreprises, des entrepreneurs qui prennent des risques pour développer de nouvelles technologies et de nouvelles idées, la montée de l’entrepreneuriat solidaire, la prise en main des enjeux globaux au niveau local (…).

Il y a plein de bonnes raisons d’agir ne serait-ce que pour sa conscience et la projection positive de la vie future de ses enfants. Au boulot.


Il n’y a pas que du mauvais blues : lien


Source : texte officiel d’accord suite à Rio + 20 « L’avenir que nous voulons » en lien ici

 

Publié dans HUMEURS, PHILO | Pas de Commentaire »

RIO + 20 : chronique d’un bide inévitable ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 18 juin 2012

Le Sommet de la Terre ne volera pas bien haut, et c’est bien triste.

A deux jours de l’ouverture de la plus grande conférence sur l’environnement de ces dix dernières années, les augures ne semblent pas très bons pour cet évènement international coincé entre un jubilé de reine mère et des Jeux Olympiques ; en plein milieu d’un championnat d’Europe de foot et d’une crise financière où l’Europe risque sa peau.

A ce stade l’ONU communique sur un accord à 29% seulement sur le texte « draft » qui devrait conclure le sommet (lien). Voir aussi le site du Club France RIO+20 (lien)

On peut imaginer qu’aucune entente ne soit trouvée… Pire : la rédaction d’un communiqué à minima n’engageant à rien. L’absence de motivation politique est visible : les chefs d’états ne se bousculent pas pour aller à RIO (ils seront moins nombreux qu’à la petite fête d’anniversaire d’Élisabeth !). Notre président nous fait au moins le plaisir d’un passage éclair à la différence des chefs d’états américain, allemand et britannique notamment.

RIO + 20 : chronique d'un bide inévitable ? dans ACTUALITE 386725-imagem-Rio+20

Les grands de ce monde ne pensent visiblement pas que les crises que nous traversons sont imbriquées (économique – sociale – environnementale), ce qui est bizarre car toutes les agences onusiennes et non gouvernementales ont publié à tour de rôle ces derniers mois leurs rapports avec le soucis de dresser une situation des plus sombres pour « faire réagir à Rio ». Vu du fin fond de ma Vendée, on dirait que la politique mondiale de l’environnement est sacrifiée devant la « realpolitik » avant tout financière. Et ce n’est pas l’opinion publique qui pourra changer les choses tant cet évènement est passé aux oubliettes de nos médias de masse.

Qu’attendre donc de RIO ? Les européens et quelques autres pays souhaitent une Organisation Mondiale de l’Environnement, pendant de l’OMC, permettant d’organiser à terme un libre échangisme « responsable » mais rien n’est gagné sur ce sujet. Reste une grande conférence sérieusement suivie par les collectivités locales du monde entier (c’est à Rio, il y a vingt ans qu’est né le principe des Agendas 21)… et finalement, la prise en compte des enjeux environnementaux se fera peut-être à ce maillon des autorités ?

Je demande qu’à être surpris.

 

Le draft de début juin avait été publié dans le Guardian : lien

Publié dans ACTUALITE, HUMEURS | Pas de Commentaire »

Bilan d’étape : la barre des 14 001 visiteurs est passée !

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 13 mai 2012

ISO 14001 étant mon premier amour professionnel, je m’étais donné en octobre dernier (lien post) comme perspective de faire un point d’étape lorsque la barre des 14001 visiteurs serait passée. C’est chose faite depuis la semaine dernière, alors je m’y colle.

Quantitativement, je n’ai aucune référence et aucun objectif donc… je suis simplement content de ne pas écrire que pour moi. Actuellement, de 500 à 800 visiteurs passent hebdomadairement sur ce blog. Au delà des visites, je reconnais à cet exercice l’intérêt énorme d’organiser ma veille et de me permettre de revenir plus facilement sur des supports croisés sur le net. Voici donc mon 178 ème article focalisant sur ma pomme.

 

Bilan d'étape : la barre des 14 001 visiteurs est passée ! dans HUMEURS Capture13

Je reste (très) surpris des articles qui attirent le plus l’attention. Pourquoi l’article sur l’émission de France 2 « une semaine sans électricité » est il le plus lu (plus de 1800 passages) ? Je ne parle même pas des article sur l’ACV du sapin de Noël et la veille sur la réglementation « déchet » ? Incompréhensible pour moi !

Je suis conscient des défauts de ce blog : orthographe, structure, mots clefs peu explicites, mélanges des thèmes professionnels et personnels (…). Je vais tenter de m’améliorer sur certains points mais… pas sur d’autres ! Ma ligne  « éditoriale » est de partager mes informations du moment sur le thème du Développement Durable. Les posts sont révélateurs d’un instant présent et cela me satisfait.

Je souhaite aussi garder une approche multi-thématiques. Je pense qu’une culture générale sur l’ensemble des thématiques composant le Développement Durable a plus de valeur ajoutée qu’une expertise sur un seul sujet. C’est donc aussi un postulat qui m’appartient.

J’espère que mes quelques lecteurs contribueront à terme plus à la vie de ce blog pour le rendre plus interactif. Je remercie aussi mes collègues CHEDDiens de m’alimenter en bonnes informations que je vampirise sur ce blog.


Mon actualité étant ISO 26000, prochain point au 26000 ème lecteur !

Publié dans HUMEURS | 1 Commentaire »

L’OCDE appelle à l’urgence d’une réforme écologique de l’économie

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 17 mars 2012

Quand un Nicolas Hulot, un Jeremy Rifkin, un Lester Brown  ou un Jean-Marc Jancovici crie aux loups avec ses propres mots et convictions, la facilité est de balayer cette obscure vision du monde au nom de la marginalité. « Ces gens sont hors du vrai Monde », « Qui sont-ils pour nous dire que notre société doit changer ? »,   »Quelle bande de prétentieux » !

Quand des organisations internationales institutionnalisées par les Etats comme l’AIE (Agence Internationale de l’Energie – lien post récent), le GIEC, (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat – lien post récent), le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement – lien post récent ResilientPeopleResilientPlanet) et plus récemment l’OCDE (un rapport vient d’être mis en ligne ces derniers jours : lien) disent plus ou moins la même chose, on peut envisager, ne serait-ce que d’écouter ce que ces gens plutôt bien informés nous disent. Après tout, ils sont rémunérés pour émettre des avis. Pourquoi ne pas les écouter ?

Organisation de coopération et de développement économiques

 

Le rapport de l’OCDE n’y va pas avec « le dos de la cuillère morte » puisque la couleur annoncée est la suivante : notre survie dépend de notre capacité à faire évoluer notre système économique en prenant en compte les maux écologiques contemporains. La bibliographie scientifique est maintenant suffisante. Nous avons le « savoir ». Reste à mobiliser le « vouloir ».

Citations de l’introduction au rapport sur le site internet de l’OCDE : « Pour nous éviter le sombre avenir décrit dans les Perspectives de l’environnement à l’horizon 2050, le rapport préconise le recours à un éventail de solutions : instaurer des écotaxes et des systèmes d’échange de quotas d’émission pour faire en sorte que polluer coûte plus cher que respecter l’environnement ; évaluer et tarifer les actifs naturels et les services éco-systémiques comme l’air pur, l’eau potable et la biodiversité sur la base de leur vraie valeur ; supprimer les subventions dommageables pour l’environnement aux énergies fossiles ou aux réseaux d’irrigation qui gaspillent l’eau ; et encourager l’éco-innovation en rendant les modes de production et de consommation polluants plus coûteux tout en apportant un soutien public à la R-D fondamentale. »

Lire la suite… »

Publié dans HUMEURS | Pas de Commentaire »

Limites du Management par la procédure

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 4 février 2012

A deux reprises cette semaine j’ai été amené à me poser la question de la limite du management par la « procédure », qui constitue pour l’auditeur de Systèmes de Management que je suis, le « B.A.B.A » d’une organisation bien-fonctionnante (et auditable, accessoirement…).

Lire la suite… »

Publié dans HOMMES, HUMEURS, RESPONSABILITE GLOBALE | Pas de Commentaire »

Que peut-on se souhaiter pour 2012 ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 20 décembre 2011

C’est bientôt le moment de se souhaiter des trucs sympas, d’écrire les grandes incantations de début d’année et de s’auto-motiver pour partager notre ambition ultime : faire que l’année qui nait soit meilleure que les précédentes, commencer un nouveau cycle du bon pied.

Ce n’est pas que je n’aime pas cet exercice de style mais reconnaissons que ça ne sert factuellement pas à grand chose…. sauf à dire à notre entourage qu’on lui veut du bien, ce qui n’est déjà pas rien.

En ce qui me concerne, mes voeux seront, pour cette première année d’écriture « Autour de la Responsabilité Globale« , un florilège des posts que j’ai mis en ligne ce dernier semestre (c’est le 88ème).

Que peut-on se souhaiter pour 2012 ? dans HUMEURS

Publié dans HUMEURS | Pas de Commentaire »

Pas de place pour deux crises…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 10 décembre 2011

C’est pas la fête pour nos gouvernants. Ils doivent assurer la gestion de plusieurs crises simultanées et je ne les envie pas du tout.

Cette fin de semaine est marquante car on a l’impression qu’une priorisation dans la gestion « des » crises a été opérée. La Crise climatique qui se joue à Durban (fin aujourd’hui) est passée au second plan au dépend de la Crise de l’Euro. Et il n’y a pas la place pour les deux évènements dans nos médias et dans l’agenda de nos gouvernants.

Ce n’est pas forcemment un mal pour un sommet sur le climat de ne pas être trop médiatisé, mais ce niveau d’indifférence des chefs d’Etat (et des médias) est assez symptomatique du moment que nous vivons. Le temps s’est globalement raccourcis. Le niveau d’anticipation se situe au niveau de la journée (réaction des marchés aux décisions européennes), de la semaine (c’est quand le prochain Sommet de la dernière chance ?) ou au mieux du mois (objectif Présidentiels en France). Parler des décennies à venir est devenu indécent.

Pourtant la notion d’Urgence a aussi une signification à Durban. L’inertie physique des gaz a effet de serre fait que se sont nos émissions actuelles qui conditionneront la vie sur Terre dans 50 ans. Et dans 50 ans, il n’y aura plus de décisons d’urgence accessible, le mal sera fait et nous ne pourrons que nous adapter. Pas grand monde est près à entendre ça dans un contexte ou tout va mal pour notre quotidien. C’est pourtant le rôle du Politique de s’inscrire aussi dans le moyen et long terme.

Sans accord (même minimaliste) à Durban prolongeant le protocole de Kyoto, l’Humanité reviendra en arrière sur des dispositifs déjà sous dimensionnés pour atteindre les niveaux de diminution des rejets de gaz à effet de serre minimaux au respect des « +2°C » (lien article sur le sujet). Et nous le savons tous, les actions « locales », quelque soient leurs ambitions, auront vraiment du mal à répondre à l’ampleur du problème.

 

en direct de Durban : une vidéo de Pierre Radanne qui nous explique le « bazar » de Durban…

 

 

Publié dans ACTUALITE, HUMEURS | Pas de Commentaire »

Ne serait-il pas l’heure de sortir des cartons la Taxe Carbone ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 novembre 2011

Nous l’avons maintenant tous bien compris, dans le cadre de l’ouverture internationale de la chasse à la dette, tous les neurones de nos politiques se concentrent sur les modalités de mise en place de nouveaux prélèvements. Mon « humeur » n’est pas de râler contre cet état de fait ou de déplorer notre allégeances aux Marchés : cela virerait trop à la discussion de comptoir (cependant, pour mieux comprendre la crise de la dette, je vous recommande de visionner le petit film - »engagé » il est vrai- en lien).

Acceptons donc cet état de fait comme une donnée d’entrée à ce qui suit (ce qui ne veut pas dire que les choses sont si simples). Nous recherchons donc 9 milliards d’argents frais et quoiqu’il arrive, leurs prélèvements feront « mal » à quelqu’un…  Deux options se présentent aux gouvernants :

1- on balaye à tout va et on justifie les mini-taxes comme on le peut. On saupoudre, on disperse, on diffuse…  L’exercice sur la taxe « soda » est un cas d’école : elle est sensée le lundi contribuer à la lutte contre l’obésité et le jeudi concerne les produits « sans sucre » ! A ce jeu, on perd totalement la vision Globale de nos engagements précédents (Climat-Energie notamment). Le dernier projet est d’augmenter la TVA sur les travaux de rénovation ce qui est totalement contre productif sur le volet Climat-Energie (qui n’est pas dénué d’enjeu économique rappelons le…). Vous l’avez compris à ce jeu, selon moi, on déplace éternellement les problèmes et on ne résout rien…

2- on prend un peu de hauteur et on essaye de trouver une disposition fiscale qui fait la synthèse de nos préoccupations. On fait dans le multi-thématiques. Bien sur celà nécessite une compétence globale. Et on a rien à inventer : La Taxe carbone a été conçue il y a deux ans et était prête à rentrer en application. Le montage devrait être ré-adapté pour faire plaisir au Conseil Constitutionnel (seule institution au monde composée par défaut des tous les anciens Présidents considérant qu’ils gardent leur jugement malgré la sénilité…) et intégrer plus logiquement le dispositif déjà en place pour les plus grosses entreprises (dispositif des quotas). L’intérêt ? on prélève l’équivalent de notre besoin actuel (avec une tonne de CO2 à 17 €), soit les 9 milliards et surtout on n’envoie pas de messages incohérents aux acteurs économiques et aux ménages. On pousse à l’efficacité énergétique, à l’optimisation… On peut payer moins que son voisin (ou concurrent) si on a de meilleures pratiques, c’est plus motivant non ?

Pourquoi aucun politique n’envisage cette hypothèse ? Il serait dommage que sous prétexte de lutte contre le nucléaire, les plus « écolo » des politiques perdent de vue les autres thèmes qui font notre vie d’aujourd’hui et de demain. La fiscalité fait partie de ces enjeux…

Quitte à taxer pourquoi ne pas taxer utile ? Je dis ça, je dis rien…

Publié dans GES, HUMEURS, INNOVATION, POURQUOI-PAS? | Pas de Commentaire »

1.400 visites sur ce blog depuis juillet…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 14 octobre 2011

Ce blog a été initié au courant de cet été avec pour principale motivation le partage d’informations avec mes contacts sur un sujet vaste mais fédérateur : la Responsabilité Globale des entreprises.

Trois mois plus tard, je constate que la sauce à globalement bien prise. Sans effort de référencement sur internet, mais avec une communication simple et de proximité, la fréquentation du blog n’est pas ridicule. Avec ces 1.400 premières visites, c’est une quinzaine de visiteurs quotidiens en moyenne qui me font le plaisir de visiter ces pages. Je profite de cette petite parenthèse pour remercier le lecteur, que je le connaisse ou qu’il se soit retrouvé par hasard sur cette page.

 

Il ressort de ce premier point d’étape (je ferai le prochain aux 14.000 visites, allez savoir pourquoi), que les sujets qui semblent intéresser le plus sont : les évolutions réglementaires issues du Grenelle (RSE, Bilan Carbone…), les informations sur le Bilan Carbone et quelques articles de pure « réflexion » (le Lean Management Ressources notamment).

Je sais la forme peu ergonomique et la publicité « dérangeante », mais à ce stade, je n’ai pas trouvé de quoi faire mieux au niveau d’investissement temps que je suis près à consacrer à ce « hobby ». Merci de votre compréhension.

Pour la suite, je continuerai autant que possible d’alimenter ce blog des éléments suivants :

1- Partage d’éléments de veille et d’actualité (c’est le plus facile pour moi, puisque de toute façon je fais ce travail pour mon métier et mon intérêt personnel)

2- Zoom plus précis sur mes domaines de compétence ISO,  Bilan Carbone, RSE…

3- Retours d’expériences positives d’entreprises (merci à mes « proches » de m’alimenter en matière)

4- Mes « humeurs » et autres « idées reçues » parce que ça m’amuse !

5- Me remettre à lire…

Je suis toujours preneur de commentaires et pistes pour rendre ces pages plus agréables et « utiles »… Merci.

Publié dans HUMEURS | Pas de Commentaire »

12345
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social