Le début de la fin de la passion des français pour leur automobile ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 7 juillet 2012

Que lis-je ? le français commencerait à délaisser sa voiture ?

En effet, selon l’IFOP, 73% des français ne rêveraient plus de voiture (mais rêvons-nous encore de quelques chose ? ) et selon l’Observatoire des Mobilités et des Arbitrages automobiles (du BIPE),  l’usage de la voiture serait « en chute libre, particulièrement dans les zones denses ». Selon l’étude du même organisme « l’automobile est le mode pour lequel les intentions d’abandon sont les plus clairs : 11% des automobiles utiliseront moins souvent leur voiture dans les 6 prochains mois ».

circulation, voie, fluide, bouchon, voiture, autoroute

Pas la fête pour les fabricants de voitures qui doivent se partager un gâteau de plus en plus petit, ce qui explique partiellement les tensions actuelles aux entrées des usines PSA. L’avenir n’est surement plus « tout » automobile… et c’est souhaitable du point de vue de la « transition énergétique » que nous devons assurer. C’est probablement faire preuve de résilience que d’apprendre à faire « sans ». Mais voilà, les enjeux économiques sont importants en Europe, continent constructeur automobile historique et énorme employeur.

Jusqu’à ce jour, les États ont toujours choisi de subventionner cette industrie lorsqu’elle était en difficulté à coup de Balladurette, Jupette, primes à la casse… Qu’en sera-t-il dans un monde en crise ? Peut-on dans un même temps faire des campagnes pour dire au gens de moins prendre leur voiture et subventionner l’industrie automobile ?

L’industrie automobile européenne peut probablement valoriser sa compétence à produire des « petits modèles » dans les pays non matures sur leur marché automobile car l’augmentation du prix des carburants ne saurait que les favoriser, mais notre capacité de production reste probablement trop importante, et ça c’est pas joyeux vu sous l’angle social.

source : enviro2b

Publié dans ACTUALITE, GES | Pas de Commentaire »

Une expérience à partager : le quota carbone individuel

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 7 juillet 2012

Je me suis récemment inscrit à la Newsletter de « l’Usine à GES » et j’en suis bien heureux… Au point de repomper quasi littéralement ci-dessous un article sur une expérience britannique intéressante consistant à simuler la mise en place de quotas d’émission à l’échelle individuelle. Pas idiot, chacun devenant pilote de son « droit d’émission annuel », il fait ses propres choix. Ses propres « privations ». La limite de ce système libéral : les plus pauvres n’ayant pas les moyens de consommer les « crédits », ils les vendront  aux plus riches… A voir si au final, le système global est gagnant. A creuser.

L’original intégralité de l’article résumé ci-dessous sur la newsletter de juin juillet.

« Voilà des années que des économistes vantent les mérites des outils économiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le plus connu étant l’échange de quotas d’émissions, que l’industrie lourde européenne utilise (sans grand succès, en raison de la surallocation de quotas) depuis 2007.  Rien ne s’oppose, en théorie, à ce que le dispositif soit étendu aux citoyens-consommateurs que nous sommes. […]. L’organisme en charge de la décarbonisation de l’économie de la Grande-Bretagne a sélectionné 24 foyers londoniens. L’objectif donné à ces pionniers de la réduction du CO2 domestique était d’abattre leurs émissions domestiques de 35 % en quatre semaines, en s’attaquant exclusivement aux émissions imputables  aux loisirs, aux vacances, aux transports, à la consommation d’énergie, à la boisson et à la nourriture.

  Lire la suite… »

Publié dans GES, INNOVATION | Pas de Commentaire »

La transition énergétique vue par Jean-Marc Jancovici

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 17 juin 2012

Je suis toujours friand des communications de Jean-Marc Jancovici. D’abord parce que c’est lui qui m’a ouvert les yeux en 2005 sur l’impasse énergétique dans laquelle nous sommes engagés à l’occasion d’une « bête » formation Bilan Carbone et aussi parce qu’il nous propose toujours des argumentations construites et opposables. Une dose de cynisme rend l’ensemble digeste sur un sujet pas glamour du tout.

Je vous recommande donc de lire sa dernière bafouille ( lien ), voir de vous rendre directement sur le pdf « Transition énergétique et la croissance : quelques réflexions« . Extraction d’un graph intéressant ci-dessous, mais il faut lire l’ensemble de l’article pour comprendre le sens de sa vision.


La transition énergétique vue par Jean-Marc Jancovici dans ENERGIE Capture6

 

Mon admiration pour JMJ ne m’empêche pas de ne pas partager la conclusion finale de sa démonstration profondément « pro nucléaire » et « anti-renouvelables ». S’il est vrai que le charbon tue plus que le nucléaire, le poids du risque technologique nucléaire me paraît aujourd’hui difficile à accepter. Et après tout, ce qui est reproché au pétrole est aussi vrai pour l’uranium : son accès n’est pas illimité. N’est-il pas déraisonnable de tout miser sur une énergie dont nous ne disposons pas des clefs ?

Surtout, on reste sur une vision ultra-centralisée de la production d’énergie en décalage avec ce que j’imagine de notre avenir énergétique.


Sa voix reste très utile au débat qui ne manquera pas de se développer maintenant que les élections en tout genre sont terminées.

 

 


Publié dans ENERGIE, GES, TRANSITION | 1 Commentaire »

Carbone : Forêt – Bois des faits et des chiffres

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 25 mai 2012

La FNBA met en ligne un état de la connaissance sur le « le carbone et le bois« . Bien sur intéressé puisque produit par l’inter-profession des industriels du bois (une partie significative du support est consacrée à la réponse aux récentes études minorant l’effet puits carbone des forêts, à la promotion des produits issus de la forêts…), ce support n’en reste pas moins bien fait.

Retenons qu’une forêt en pleine croissance peut absorber de 11 à 37 Tonnes de CO2 par ha et par an et que la forêt française séquestre 12% des émissions annuelles de notre beau pays.

 

Carbone : Forêt - Bois des faits et des chiffres  dans BIODIVERSITE Capture

 

Il s’agit à la fois d’un support « commercial » défendant la cause du « bois » et des professions rattachées (je n’ai identifié aucun abus de communication) et d’un support d’information intéressant et exploitable.

 

Publié dans BIODIVERSITE, GES | Pas de Commentaire »

Avril 2012 : 5ème mois d’avril le plus chaud depuis 1880

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 23 mai 2012

J’ai déjà eu l’occasion de recommander la fréquentation du site CLIMOBS, riche en graphs et données récentes sur le réchauffement climatique. 

Petit pompage de leur dernière actualité :

« La température moyenne globale dans le monde pour avril 2012 a été 14,35°C, soit 0,65°C au dessus de la moyenne des mois d’avril du XXe siècle. Il s’agit du 5e mois d’avril le plus chaud depuis 1880. La température moyenne sur les continents est la deuxième la plus chaude d’avril depuis 1880 : 9,49°C, soit 1,39°C de plus que la moyenne du XXe siècle. Avril 2007 reste le mois d’avril le plus chaud pour les températures continentales. La température moyenne au-dessus des océans en avril 2012 a été de 16,38°C, soit 0,38°C au-dessus de la moyenne des mois d’avril du XXe siècle ; il s’agit de la 11e température la plus chaude depuis 1880. »

 

Avril 2012 : 5ème mois d'avril le plus chaud depuis 1880 dans GES tempNOAAOct1880-20121

 

 

Publié dans GES | Pas de Commentaire »

Eco-taxe poids lourds : Décret complémentaire

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 8 mai 2012

Le décret définissant les modalités de répercussion de l’éco-taxe poids lourds dans les prix de transport est paru au Journal Officiel dimanche 6 mai. Rappelons que cette nouvelle taxe sera applicable dès 2012 dans toute la France. 15.000 km de réseaux routiers non concédés dont 10.000 km de routes nationales et 5.000 km de routes départementales seront visés. 600.000 véhicules de plus de 3,5 tonnes immatriculés en France et environ 200.000 étrangers seront soumis à l’écotaxe.

Eco-taxe poids lourds : Décret complémentaire dans GES camion_003

 

Reprise d’un article paru sur www.actu-environnement.com : lien article

« Le décret, signé le 4 mai, fixe les conditions dans lesquelles la majoration du prix du transport liée à la mise en place de l’écotaxe poids lourds est établie. Et ce conformément à l’article L. 3222-3 du code des transports qui prévoit que le prix d’une opération de transport est majoré de plein droit du montant de l’écotaxe supportée par l’entreprise pour la réalisation de cette opération. Selon le décret, ces dispositions permettent aux entreprises de transport de répercuter « intégralement cette charge nouvelle sur les prix facturés à leurs clients », alors que les transporteurs de la FNTR Pays-de-la-Loire craignent un impact de la taxe sur ces prix compris entre 5% et 13%.« 

Publié dans GES, GRENELLE | Pas de Commentaire »

Loi GRENELLE : décrets d’application – Quelles sont les nouvelles obligations ?

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 mai 2012

Le 27 avril dernier, j’ai eu le plaisir d’animer, en présence de M. Christian LAFAGE (Directeur RSE du groupe Rémy COINTREAU) une matinale chez Qualeader sur le sujet des nouvelles obligations faisant suite aux décrets d’application récemment établis à l’issue des lois GRENELLE. Coups de chance, cette matinale a été réalisée le lendemain de la parution du décret RSE !

Qualeader a mis en ligne le support de cette matinale sur son site : cliquez ici

Loi GRENELLE : décrets d'application – Quelles sont les nouvelles obligations ? dans ACTUALITE Capture7-300x225

Publié dans ACTUALITE, GES, GRENELLE, PRODUITS, RESPONSABILITE GLOBALE, RSE | Pas de Commentaire »

Rapport Roland Blum : retour de la Taxe Carbone dans les débats

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 25 avril 2012

Un rapport parlementaire donnant un cadre à la stratégie énergétique française vient de sortir. Ce travail, le rapport Blum, du nom du député UMP des Bouches du Rhône qui l’a réalisé, nous apporte quelques surprises, au moment où la compétence du personnel politique sur le sujet semblait des plus défaillantes..

Rapport Roland Blum : retour de la Taxe Carbone dans les débats dans ACTUALITE 546

Une première préconisation est en effet de relancer les réflexions sur la mise en place de la taxe carbone ! Extrait : « Le projet en cours de discussion de directive européenne sur la fiscalité énergétique risque de prendre trop de temps avant d’être adopté et il paraît préférable de relancer la réflexion sur la base du projet de contribution climat-énergie de 2009, en l’améliorant, sans attendre la conclusion des travaux à Bruxelles ». Selon lui, cette taxe pourrait stimuler les investissements en faveur d’une économie plus sobre en carbone en définissant un signal prix.

Pour permettre l’atteinte de l’objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie d’ici 2020, des simplifications de procédures sont aussi recommandées. Selon lui, il faudrait également pérenniser au-delà de 2013 le « Fonds chaleur » de l’Ademe et augmenter son montant à 500 M€/an au lieu de 250 M€/an. Il souligne l’importance de poursuivre le développement des énergies renouvelables (biogaz, hydrogène produit à partir d’éoliennes, etc.) injectées dans le réseau de gaz. Enfin, il considère bénéfique une refonte du mécanisme de contribution au service public de l’électricité et son mode de gouvernance.

D’autres aspects comme la mise en place de « plan de sécurité pétrolière » sont proposés…

Agréable de lire un député au fait des enjeux énergétiques…

 

source : actu-environnement (lien vers l’article complet)

Publié dans ACTUALITE, ENERGIE, GES | Pas de Commentaire »

Approches locales pour une transition énergétique

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 21 avril 2012

Voici un petit inventaire, non exhaustif, de démarches locales pour envisager un avenir énergétique compatible avec les enjeux de notre époque.

1- Peut-être connaissez vous tout d’abord l’acronyme SRCAE (Schéma Régional du Climat de l’Air et de l’Energie) ? Pas sur, tant la communication sur le sujet a été restreinte. Ces schémas régionaux avaient pourtant pour ambition de donner un cadre local partagé sur les enjeux territoriaux en matière de climat et d’énergie. Lien vers la maigre contribution (non finalisée) du SRCAE de la région Pays de la Loire. Il devrait être finalisé avant juin 2012, mais le principe de « réalité » étant passé par là (et la crainte de l’Etat de voir remis en cause par les régions la sacro-sainte production centralisée d’énergie), l’ambition a été revue à la baisse pour toutes les régions…

 2- La nature ayant horreur du vide (ça reste à prouver quand on parle de vision politique de notre avenir énergétique), des initiatives volontaires, Virages énergie, planchent actuellement sur des scénarios énergétiques régionaux. Intégrant les particularités régionales, par exemple « Le Pays de Loire va travailler davantage les questions sur l’agriculture, alors que l’Ile-de-France va axer ses travaux sur les transports et la consommation, tandis que le Nord-Pas-de-Calais est face à une problématique industrielle et nucléaire » (source : actu-env).  Une sorte d’adaptation du scénario Négawatt au local (lien post précédent). Cliquez sur le logo pour accéder au site des Pays de la Loire :

 Accueil

 3- Enfin, quelques villes semblent avoir envie de prendre leur avenir énergétique en main et ne pas attendre les décisions internationales ou gouvernementales (lien article : Rexel). Via notamment le réseau C40 CITIES (lien sur le logo) elles s’organisent et tentent de palier aux manques d’engagements globaux par des actions locales.

Approches locales pour une transition énergétique dans ENERGIE c40_header_105

 

Conclusion : n’attendons pas tout de l’Etat sur le sujet Climat / Energie et agissons localement dans notre propre intérêt.

 

Publié dans ENERGIE, GES, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Bilan Carbone des candidats à la Présidentielle

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 11 avril 2012

Sans prétention d’analyse de fond, l’exercice du Bilan carbone appliqué à l’actualité fait toujours recette. C’est aussi une bonne occasion pour les climato-sceptiques de crier que « c’est vraiment n’importe quoi de mesurer ces émissions », tant il est vrai que l’apport d’information est au final très faible.

Hier, le quotidien « 20 minutes » publiait donc, en partenariat avec B&L Evolution, le bilan carbone des cinq principaux candidats entre le 28 mars et le 8 avril. Lien article. Le graphique ci-dessous résume le constat en distinguant les émissions associées aux déplacements, aux publications, au fonctionnement des QG et aux meetings (avec les émissions des visiteurs pour venir sur le site du meeting) :

 

Le baromètre des émissions de CO2 de cinq candidats à la présidentielle.

Pour vulgariser et attirer le lecteur, les « équivalents tour du monde » fonctionnent toujours aussi bien : nos cinq candidats ont donc rejetés l’équivalent de 500 tours du monde en voiture. Encore faudra-t-il rapporter les émissions de chaque candidat à leur score pour évaluer l’efficacité de leur action « commerciale ».

Je ne suis personnellement pas choqué par le résultat des émissions estimées. Il est logique dans un exercice démocratique de se déplacer, de rencontrer, de publier son programme. Je suis plus dérangé par l’absence totale du sujet « environnement » dans les débats.

A si, une dernière chose : ce n’est pas le moins disant en terme d’émission de CO2 de cette étude (en l’occurence la moins disante) qui est le mieux disant sur le sujet dans le programme affiché. C’est une évidence mais il vaut mieux le préciser…

Publié dans ACTUALITE, GES | Pas de Commentaire »

1...34567...9
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social