Une occasion manquée : l’Energy Independant Act selon James Carter

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 16 janvier 2012

Une anecdote historique croustillante me dit que l’on n’est pas passé loin d’un monde différent d’un point de vue énergétique. C’est peu connu, mais James Carter, Président des Etats-Unis (de 77 à 81) post crise pétrolière ; avait pour sérieuse ambition de mettre en œuvre un programme que nous jugerions encore aujourd’hui révolutionnaire. L’Energy Independant Act aurait du, s’il avait été mené à son terme, rendre les USA autonomes à partir d’énergies renouvelable en 2050 (projection de couvrir 23% des besoins énergétiques à partir du photovoltaïque à partir de 2000 !). Le Pentagone, sollicité, avait validé le projet, en insistant sur le caractère de protection de l’accès à l’énergie.

La belle histoire s’arrête en 1981 lorsque R. Reagan est élu suite à une campagne ouvertement financée par les groupes pétroliers américains. On n’est pas passé loin de quelque chose de grand…

 Une occasion manquée : l’Energy Independant Act selon James Carter dans ENERGIE

 

On peut rêver qu’un candidat de 2012 (américain ou français) tienne le même discours que Carter en 1974 : « Nous devons changer nos modes de vie. Soit nous faisons ces changements de notre propre initiative et de manière planifiée ; soit, si nous attendons trop, nous serons forcés de le faire dans le chaos en subissant la loi implacable de la Nature ».

 

Publié dans ENERGIE, HISTOIRE DE | Pas de Commentaire »

Scénario négaWatt : Sobriété, Efficacité, Renouvelables

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 13 janvier 2012

J’ai eu la chance d’assister cette semaine au dîner débat annuel de l’ATEE, à l’Ecole des Mines de Nantes, qui avait pour invité Mr Salomon, Président de l’Association NégaWatt. Pour ceux qui ne connaissent pas néga Watt, il s’agit d’une association qui a décidé de faire ce que les institutionnels ne font pas, c’est à dire un scénario plausible de diminution de notre dépendance énergétique passant par trois incontournables : la sobriété (des comportements), l’efficacité (du matériel) et le développement des énergies renouvelables. Le site de l’association propose des synthèses téléchargeables pour que chacun se fasse son opinion (lien vers le site négaWatt).

 

triptyque négaWatt

La critique de ce travail est facile (quelle faisabilité économique et politique ? l’inertie avant l’action n’est elle pas plus longue que les belles courbes « optimistes » que le rapport présente ?…). Moi, je retiens avant tout l’extraordinaire travail de recherche et de modélisation qui a été réalisé pour proposer un scénario « crédible » (en tout cas non incantatoire) pour atteindre en 2050 les résultats suivants :« Si nous n’agissons pas, la consommation d’énergie primaire selon le scénario nW 2006 sera de 3746 TWh en 2050. Sur ce montant, 64 % pourraient être évités : ce considérable « gisement de négaWatt » se réparti pour 14 % par des actions de sobriété et pour 50 % par une politique d’efficacité énergétique. Les 36 % restant, soit 1336 TWh, sont produits par des renouvelables (26 %) et par des fossiles (10 %). »

Une bonne partie des reproches qui me sont fait au quotidien peuvent se résumer de la manière suivante : « OK, tu m’as convaincu qu’on est mal barré, mais dis moi quoi faire au lieu de tout peindre en noir !« . Le scénario négaWatt éclaircit donc mon horizon des possibles. Une perspective positive, c’est quand même bon pour le moral !

Après… il ne s’agit selon moi que d’un scénario qui décrit un avenir possible conditionné à beaucoup d’efforts et à une prise de conscience généralisée sans délais. Je ne crois sincèrement pas que le scénario sera suivi… mais il existe, reste à chacun d’oeuvrer pour faire appliquer ces principes à nos niveaux.

Je retiens aussi de cette soirée, la découverte d’un procédé nommé « Méthanation » permettant de produire du méthane « synthétique » à partir d’électricité (l’intérêt est bien sur de « transformer » l’électricité intermittante des productions éoliennes et PV) par électrolyse et addition de CO2. Potentiellement, on pourrait valoriser l’électricité du renouvelable en gaz « de ville » en utilisant les réseaux de distribution en place. Surprenant… Je demande à voir les applications maintenant.

Pour mémoire, sort ces jours ci le Manifeste négaWatt préfacé par Stéphane Hessel :

couverture livre le manifeste négawatt

Bien, maintenant ACTION !

Publié dans ENERGIE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Prix du pétrole record en 2011

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 10 janvier 2012

En complément de mon dernier post sur le sujet (lien), je ne résiste pas à l’envie de partager un article publié ce matin sur l’excellent blog « Oil Man, le début de la fin du pétrole« . Il met en évidence la fragilité de l’Europe sur son approvisionnement en « or noir ».

Je m’excuse pour le copier-coller mais quitte à copier, autant citer ! « En 2011, la facture pétrolière de l’Union européenne s’est élevée à 402 milliards de dollars, contre 280 milliards en 2010. Une envolée qui doit beaucoup au fléchissement de l’euro face au dollar. 402 milliards de dollars (315 milliards d’euros), c’est presque le montant de la dette publique grecque. » Comme le montre le graphique ci-dessous, en Euro, le prix du Brent de pétrole est record en 2011.

Prix du pétrole record en 2011 dans ENERGIE Euro-Brent

C’est un vrai sujet totalement ignoré des médias de masse et des politiques. En une année d’élection présidentielle, c’est incompréhensible. J’ai l’impression que le débat sur le nucléaire ne laisse aucune place à la problématique de l’accès au pétrole. Le monde est complexe, c’est comme ça.

 

A lire absolument sur le blog Oil Man : lien

 

Publié dans ENERGIE | Pas de Commentaire »

Une semaine sans électricité

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 4 janvier 2012

France 2 diffusait hier soir un programme que j’ai trouvé instructif, mettant en scène des familles sans électricité pendant quelques jours. Il est vrai que la représentativité sociale n’était pas exemplaire, mais c’est toujours intéressant de voir à quel point notre niveau de dépendance est élevé. Je suis tenté par l’expérience à la maison…

Au delà du « fun » de l’expérience volontaire, l’évolution à venir des prix de l’électricité va peut-être bien nous pousser à éteindre quelques appareils.

Cette semaine, l’ASN a rendu public son rapport concernant le « check-up » des centrales nucléaires françaises. Au delà des polémiques, je retiens que l’ASN préconise plusieurs dizaines de milliards d’investissements pour « verrouiller » la sécurité et les dispositions de réaction en cas d’urgence. Aucun gouvernement ne pourra se permettre d’ignorer ces préconisations.

La première conséquence de cette actualité est l’augmentation inéluctable des prix de l’électricité. On parle de 20 à 30 % d’augmentation à terme pour rejoindre à minima le prix du KWh de nos voisins européens. Et hop, l’argument de l’électricité nucléaire pas chère prend un coup dans l’aile.

Une semaine sans électricité dans ACTUALITE electricite

Les mauvaises langues diront que ce n’est pas grave : on va pragmatiquement se rabattre sur le charbon (oublions ces histoires de réchauffement climatique, tous les candidats républicains aux primaires contestent son existence !). Et patatra, voilà que l’AIE dans un récent communiqué prédit que, du fait de l’augmentation prévisible de la consommation chinoise en charbon, son prix va exploser. Citation : « L’appétit énorme de la Chine pour le charbon pourrait avoir un effet démesuré sur les prix du charbon – et donc les prix de l’électricité – à travers le monde au cours des cinq prochaines années ».

On se tient au courant…

 

 

 

Publié dans ACTUALITE, ENERGIE | 2 Commentaires »

Des nouvelles d’OSESOL sur Europe 1

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 4 janvier 2012

Je vous parlais cet été de l’initiative d’OSESOL qui développe un produit « photovoltaïque flottant » très attractif économiquement (lien). Les choses avancent et ce matin Brigitte BEJEAN (spécialiste Environnement sur la station Europe 1) a présenté le concept.

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/La-question-environnement/Sons/Le-photovoltaique-flottant-889127/

 

Des nouvelles d'OSESOL sur Europe 1 dans A L'OUEST Capture-300x171

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, INNOVATION | Pas de Commentaire »

Le pétrole (suite et pas encore tout à fait fin)

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 2 janvier 2012

Le pétrole fait l’actualité en ce début d’année.

Au moment où TERRA ECO fait sa une sur « Fin du pétrole, ça commence maintenant« , Jean-Marc VITTORI du quotidien LES ECHOS signe un éditorial très intéressant sur la crise du pétrole lui aussi. Il nous rappelle notamment un élément économique clef qui est passé à la trappe des grands médias et des politiques vu la richesse de l’actualité du moment : le prix moyen du baril de brend a, en 2011 dépassé celui de 2008 qui était déjà une année record (prix moyen de 110 dollars le baril en 2011 contre 100 en 2008). Pour ne rien arranger, les perspectives de l’année à venir sont peu rassurantes du fait d’un contexte international « à risque » (Iran qui menace de bloquer le détroit d’Ormuz où circule 1/3 du pétrole mondial, une demande toujours plus forte de la Chine et de l’Inde, des stocks au plus bas chez les occidentaux, des pays producteurs en limite de capacité de production…). Je vous laisse lire les deux dernières lignes de l’article, surprenantes pour un journaliste des Échos…

Enfin, la faillite annoncée de PETROPLUS et la communication sur les grandes chaines de l’information comme quoi notre consommation de pétrole a tant baissé que les usines de raffinage ne se justifient plus en Europe. Un peu simpliste, mais il est vrai qu’en Europe la consommation de pétrole s’infléchit depuis quelques années (voir graphe ci-dessous « piqué » sur le site de l’UFIP). Cependant, le problème de PETROPLUS semble plutôt être son business model : en n’étant pas associé directement à des « extracteurs » de pétrole brut, il paye au prix fort sa matière première et devient non concurrentiel par rapport à un TOTAL qui se positionne sur toute la chaine de valeur.

La boucle est bouclée ! L’évolution contextuelle du prix du baril de brend en 2011 est fatale à PETROPLUS.

Au fait, aujourd’hui le baril de brend termine en baisse à 107 dollars.

 

Le pétrole (suite et pas encore tout à fait fin) dans ACTUALITE 20110513_161932

 

En complément, sur ce sujet, je recommande vivement la lecture de ce blog richement renseigné : http://petrole.blog.lemonde.fr/feed/

 

Publié dans ACTUALITE, ENERGIE | Pas de Commentaire »

L’Energie en France

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 30 décembre 2011

L’ADEME a mis en ligne un Guide « Energie : Etat des lieux et Perspective » riche et plutôt bien vulgarisé. On y retrouve un rappel de définitions, de données physiques et, sur la base de données chiffrées 2009 des clefs de répartition par énergie et type de consommation.

Il est toujours bon de rappeler qu’entre l’énergie primaire et l’énergie utile, il y a 62% de pertes qui « chauffent les petits oiseaux ».

L'Energie en France  dans ENERGIE Capture5-300x274

J’ai choisi de retenir le petit encadré ci-dessous qui pourrait être la description d’un évènement précurseur d’autres à venir peut-être encore moins facile à gérer à l’avenir du fait de la difficulté du moment à importer de l’énergie en Europe pour compenser nos défaillances. Et encore, nous ne rechargeons pas pour le moment nos voitures électriques le soir en rentrant du boulot ! 

Capture4-300x257 dans ENERGIE

Il est vrai que cet hiver 2011-2012 est chaud à l’image de l’année 2011, qui est identifiée comme la plus chaude depuis l’existence des relevés météorologiques (100 ans) par Météofrance : lien. Avec une moyenne annuelle de 13,6°C, l’année aura dépassée de 1,5°C la moyenne des années de référence (1971/2000). En parallèle, nous avons été moins arrosé (20% de déficit pluviométrique moyen).

Y-a-pu d’saison…

 

Publié dans ENERGIE | Pas de Commentaire »

Les pistes pour améliorer l’efficacité énergétique (Suite)

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 17 décembre 2011

En octobre dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet, ouvrait un chantier pour améliorer l’efficacité énergétique (lien post d’octobre.). 200 contributions et 120 propositions plus tard, NKM a présenté la feuille de route du gouvernement (tiens, que devient Mr Besson ?). 27 mesures concrètes ont été présentées, ce qui tendrait à démontrer que le sujet est perçu comme prioritaire malgré la crise. Pas vraiment surprenant après les annonces de risque d’insuffisance de production d’électricité en cas d’hivers rigoureux (suite à la sortie allemande du nucléaire).

 

UMP meeting Paris regional elections 2010-03-17 n03.jpg

Que retenir de ces annonces d’actions…

Aux entreprises

- mise en place d’un prêt à 2% (via OSEO) pour les entreprises de moins de 50 salariés pour des travaux d’économie d’énergie

- opération sur les gaspillages d’éclairage (y compris extinction obligatoire des enseignes lumineuses de 1h à 6h dès juillet 2012). Le volet « éclairage » permet de réduire la pollution lumineuse (et donc d’agir positivement sur la Biodiversité) et surtout de mettre en oeuvre une action exemplaire « visible » de tous.

- lancement au 1er trimestre 2012 d’un appel à projets pour encourager la formation des entrepreneurs aux économies d’énergie ou aux diagnostics d’entreprises

- renforcement du rôle des fournisseurs d’énergie comme promoteurs de l’efficacité énergétique auprès de leurs clients. Une concertation sera engagée pour définir les modalités d’une nouvelle période 2014-2016 du dispositif des certificats d’économies d’énergie (voir post récent sur le sujet).

Aux ménages et collectivités

Des actions fiscales pour financer les travaux de rénovation sont actualisées et une attention particulière pour lutter contre la précarité énergétique afin d’intégrer la triste réalité des années à venir : l’énergie va coûter de plus en plus cher et ça va surtout se ressentir pour les plus fragiles.

Sont aussi prévus, des accompagnements aux collectivités pour des actions innovantes, travail sur l’éclairage…

Bref, des actions concrètes intéressantes, probablement trop modestes au regard des enjeux (lien sur le post sur rapport « trajectoire vers une économie sobre en carbone – 2050). On va dire qu’il s’agit d’actions de court terme nécessaires mais insuffisantes pour nous préparer à notre futur énergétique.

 

 

Publié dans ACTUALITE, ENERGIE | Pas de Commentaire »

Zoom sur les Certificats d’Economie d’Energie

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 14 décembre 2011

Bien que le dispositif ne soit pas nouveau (il date de 2005), le fonctionnement des Certificats d’Economie d’Energie n’est pas très bien connu.

 

Pour simplifier, il s’agit d’obliger certaines entreprises qui fournissent de l’énergie (les « gros » comme EDF et  GDF mais aussi depuis début 2011, les 2000 « petits » fournisseurs de fuel domestique et une quarantaine de distributeurs de carburant automobile)  à financer par tous les moyens  et au prorata de leur contribution indirecte, les économies d’énergie « ailleurs ».

 

Zoom sur les Certificats d'Economie d'Energie dans DEFINITION Capture1

 

Ces économies peuvent être achetées sur un marché spécifique mais aussi peuvent être générées auprès de leur client en finançant des opérations reconnues par l’autorité publique. Par exemple, accompagner le consommateur dans le changement de sa chaudière, l’isolation de ses bâtiments…

Un site internet (www.emmy.fr) est dédié à l’élaboration du registre des CEE.

Dans sa dernière lettre d’information le ministère indique que depuis la mise en place du dispositif, un total de 5 478 décisions ont été délivrées à 950 bénéficiaires, pour un volume de 216,8 TWh (économisé). Le dispositif donne globalement satisfaction même si l’administration des nouveaux « obligés » de l’année (les « petits ») semble prendre du retard.

 

De plus, si la mise en place de CEE est facile pour la grande distribution qui y trouve un intérêt commercial évident (Leclerc a communiqué largement sur les aides apportées aux consommateurs dans leurs travaux d’isolation et aurait ainsi versé quelque 10 millions d’euros à 30.000 particuliers depuis septembre 2010), la mise en place du dispositif pour les distributeurs exclusifs de carburant est plus difficile.

 

Pour en savoir plus : document de l’Ademe décrivant les CEE

Publié dans DEFINITION, ENERGIE | 2 Commentaires »

Conférence filmée de JM Jancovici

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 décembre 2011

Pour ceux qui ont eu la chance (ou la malchance selon) d’assister à une conférence de Jean-Marc Jancovici (concepteur de la méthode Bilan Carbone et rédacteur de plusieurs ouvrages très intéressants : lien), ce film n’apporte rien de plus, mais pour les autres, je recommande vivement d’investir une petite heure  de votre temps pour « comprendre ».

Le film a été réalisé en 2009 à l’occasion d’une conférence donnée dans le cadre de la présentation du Plan Climat de la Communauté d’Anglet Biarritz Bayonne. L’essentiel reste pertinent.

 

Bien sur, cet homme est dérangeant sur sa position pro-nucléaire (et elle n’a pas changé depuis Fukushima), mais franchement, dans ce qu’il dit, tout est argumenté et je pense qu’il serait dommage de se priver de ce point de vue (notamment sur l’incohérence de notre indicateur économique…). Après, chacun fait le tri et se forge son opinion.

 

Pour ne rien gâcher, c’est un excellent conférencier.

Lien sur le film.

Publié dans ENERGIE, GES, VIDEOS | 1 Commentaire »

1...678910
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social