« Moi est un autre »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 6 janvier 2014

Le 19 décembre dernier, j’ai eu la chance d’assister à une conférence donnée par Carine Dartiguepeyrou sur le thème « la nouvelle avant-garde, vers un changement de culture pour entrer en transition » (lien vers l’invitation). Une soirée pour prendre un peu de hauteur; j’adore.

CaptureBien sûr, il ne me revient pas de résumer ici son intervention, d’autant plus que les gentils organisateurs (merci Bernard Lemoult !) ont mis en ligne le film intégral de la conférence (lien) ; par contre je me permets un petit point de ce que j’ai retenu de cette belle soirée.

Tout d’abord, j’ai pu constater l’ampleur de mes lacunes culturelles quand un Docteur en Sciences politiques s’adresse à moi… J’ai encore quelques années de lectures devant moi avant de comprendre tous les concepts gravitant autour de la sociologie.  

Ce qui serait bien, c’est une émission radiophonique régulière vulgarisant l’essentiel de tout ça ; un peu dans l’esprit des « Nuits de Lavige » pour ce qui concerne la Black Music (si je dis ça, ce n’est pas innocent, je viens de finir son dernier livre et ses émissions me manquent beaucoup depuis qu’il a été viré de France Inter).

Revenons à notre Transition.

J’ai donc appris ce soir-là que j’étais un « créatif culturel » tendance « activiste » (orienté environnement). Ça veut notamment dire que je suis plus attiré par la recherche de spiritualité que par la religion. Ça veut aussi dire que je peux facilement avoir le sentiment de ramer seul dans mon coin. Conclusion : faut que je fasse gaffe à ma santé mentale.

Selon l’experte du jour, nous sommes bien en Transition (bonne nouvelle), mais à ce stade nous sommes plus conscients du besoin de transition qu’acteurs du changement. C’est tout nous ça ! On regarde le drame, comme à la TV, plein de compassion pour les acteurs du spectacle qui se déroule sous nos yeux. Pour donner corps à ce concept, elle utilise une image que j’aime beaucoup ; celle du « Moi est un autre ». Une manière de constater qu’à nos différents niveaux de responsabilité, nous sommes de plus en plus nombreux à valider les problèmes mais aussi à nous trouver des alibis pour ne rien changer. « C‘est compliqué vous savez, on ne peut pas brusquer les gens« .

Nous avons un autre handicape; plutôt culturel celui-là. En tant que bon français sceptique et pessimiste, nous avons de grosses difficultés à penser que nous sommes capables de changer les choses. On préfère déprimer et basculer dans la schizophrénie puisque l’on continue à faire des choses que l’on sait destructrice de notre propre intérêt.

Trouver une vision convergente pour aller vers le changement de paradigme, notamment en ce qui concerne notre relation à la consommation, va nécessiter de créer une envie collective puissante, partagée… Apprendre à jouir autrement (lien vers un post précédent), développer l’empathie promotionnée notamment par Jeremy Rifkin (lien post précédent) n’est pas gagné mais semble engagé selon elle. Connaissance accessible à tous, modes collaboratifs en voie de développement, conscience de l’interdépendance géographique plus forte… tout ça serait des aides précieuses.

Allez, bonne année…

Publié dans A L'OUEST, PHILO, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Retour sur la soirée Smart Grid Vendée du 4/12/13

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 5 décembre 2013

Hier soir j’ai assisté à la soirée « Smart Grid Vendée » (lien) qui se déroulait à la CCI de Vendée. L’occasion de revenir sur un projet démonstrateur de grande envergure mais pas que…

Tout d’abord la seule critique que je me permettrai : le parterre de « Men in Black » de la photo ci-dessous est un peu éblouissant… Visiblement, il n’y a pas de compétences féminines sur ce sujet hyper techno ! J’espère que le CNAM (qui est impliqué dans le projet pour former des ingénieurs SMART GRID) saura mobiliser les filles aussi.

2013-12-04 17.53.16

 

Donc la soirée avait deux objectifs :

1- repositionner le projet SMART GRID Vendée et son ambition

2- apporter aux industriels présents pour l’occasion une information sur l’effacement de consommation, pièce indispensable à la mise en place de ce type de projet

Sur le premier point, quelques chiffres clefs ont été apportés. La Vendée représente 1% de la population française et produit 9% de son énergie à partir d’énergies renouvelables. La perspective -en fonction de la réalisation ou non du programme d’éolien off-shore- est d’atteindre une part d’EnR entre 29% et 54% à horizon 2020. Pour les acteurs que sont ERDF, RTE, SYDEV (…); il s’agit là d’une modification profonde de la gestion des flux d’électricité. En effet, c’est bête à dire mais tout ce qui est produit sur le réseau doit être consommé (et réciproquement) et on sait la fâcheuse tendance des énergies photovoltaïques et éoliennes à apparaitre de manière intermittentes. Il faut donc réguler… localement ; d’où l’intérêt du projet vendéen.

Le sénateur Merceron a repositionné ce projet pour ce qu’il est : une première française à une telle échelle. Le projet concerne 150 communes, 6 parcs éoliens, 100 bâtiments publics, 30 sites photovoltaïques, 8 sites industriels, 10 000 points lumineux, 500 compteurs communicants. 25 Millions d’€ vont être engagés sur 5 ans. Les différents acteurs engagés doivent démontrer que techniquement « l’internet de l’énergie », promotionnée par Jeremy Rifkin, peut devenir une réalité.

Au delà des innovations technologiques, une telle évolution n’est possible que par des modifications de comportements des gros consommateurs d’électricité vendéens. Il n’y a pas que les réseaux qui doivent être intelligents, les usagers aussi. En gros et très théoriquement, il faut faire en sorte que lorsqu’on manque d’électricité sur le réseau, certains acteurs (industriels, collectivités…) acceptent de baisser leur propre consommation (par l’usage d’un groupe électrogène, la baisse de production…). Ils seront payés pour cela. Idem au moment de consommation en période de pic de production (on voit déjà des contrats où on paye l’industriel pour qu’il consomme ces Kwh!). Pour ultra simplifier, du point de vue du consommateur, on est en train de vivre une sorte d’évolution des EJP (qui vont disparaitre totalement), avec une flexibilité encore plus forte.

Il n’a pas vraiment été question de sobriété hier soir (on réfléchit pour le moment à « iso usage énergétique »… ça évoluera, ce n’était pas l’endroit pour parler de transition de modèle), mais c’est quand même bon de voir toute cette énergie libérée sur mon territoire pour un projet qui peut devenir essentiel dans le projet de  troisième révolution industrielle.

Je profite de ce post pour vous informer que RTE a mis à jour son site éCO2mix (lienqui permet de visualiser par région les flux de production (yc EnR) et de consommation d’électricité ainsi que les échanges interrégionaux. Très chouette.

Capture

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, INNOVATION, TRANSITION | 1 Commentaire »

Save The Date : 19/12 : « La nouvelle avant-garde, vers un changement de culture pour entrer en Transition »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 16 novembre 2013

Save The Date : 19/12 :

Inscription sur : lien

Publié dans A L'OUEST, SAVE THE DATE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Save The Date : le 4/12 à la CCI85 – SMART GRID Vendée et l’évolution du système électrique

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 14 novembre 2013

Save The Date : le 4/12 à la CCI85 - SMART GRID Vendée et l'évolution du système électrique dans A L'OUEST capture22

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, SAVE THE DATE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Appel à participation au Défi des Familles à Energie Positive – Bazoges en Pareds

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 6 novembre 2013

Mon dernier post se terminait sur une citation de Gandhi « Commencez par changez en vous ce que vous voulez changer autour de vous ». Alors au boulot.

Je suis à la recherche de familles de mon village (Bazoges-en-Pareds – 85) pour participer au « Défi des Familles à Énergie Positive » (lien site). Il s’agit d’un concours d’économies d’énergie. L’objectif est de montrer qu’il est possible d’agir concrètement, efficacement, massivement et dans la convivialité à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Le principe : des équipes d’une dizaine de foyers se regroupent pour représenter leur village, leur quartier ou leur entreprise et concourir avec l’objectif d’économiser le plus d’énergie possible sur les consommations à la maison : chauffage, eau chaude, équipement domestique.

Chaque équipe fait le pari d’atteindre 8% d’économies d’énergie par rapport à l’hiver précédant le concours. Le concours se base sur le progrès global des comportements des concurrents : peu importe d’où on part, l’essentiel est de progresser ensemble !  Le concours étant porté par le Point Info Énergie, les participants bénéficient d’une quantité importante d’astuces et d’informations nécessaires pour effectuer soi-même un audit énergie de son logement et agir concrètement sans investissement.

La baisse des factures d’énergie envisagée est significative. Pour les deux premières éditions en Haute-Savoie puis en Savoie, les participants ont économisé en moyenne 200€ sur leurs factures d’énergie. Mais surtout on gagne de la convivialité : le concours est l’occasion de partager des moments ludiques avec ses voisins autour d’un projet bon pour la planète !

Intéressé ?  alors CLIC ici.

Ci-dessous le lien que le site de ma mairie a bien voulue mettre en place. Merci !


Appel à participation au Défi des Familles à Energie Positive - Bazoges en Pareds dans A L'OUEST capture2

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE | Pas de Commentaire »

Visite de l’Unité de Méthanisation de Maché (85)

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 20 octobre 2013

L’inauguration de l’Unité de méthanisation du Gaec La Vallée de la Vie à Maché en Vendée a été l’occasion pour ma petite famille de voir « en vrai » à quoi ressemble une unité de méthanisation de taille modeste (mais déjà impressionnante et semi-industrielle). Merci aux techniciens du BE qui a mis en œuvre l’installation (EVALOR) pour leur accueil et leur pédagogie.

Visite de l'Unité de Méthanisation de Maché (85) dans A L'OUEST 2013-10-19-15.33.00L’unité, ouverte depuis la fin de semaine dernière est destinée à digérer 10 000 m3 annuel de lisier de porcs, 3 500 Tonnes d’intrants extérieurs (notamment des graisses alimentaires essentielles au process), 2000 Tonnes de produits végétaux.

La production attendue est de 3200 MWh d’électricité et 3400 MWh d’énergie thermique (+ 14000 m3 de digestats épandables). Le process est rappelé ci-dessous.

L’énergie doit être utilisée dans des serres horticoles voisines appartenant au GAEC. L’ »économie » annoncée est de 280 000 L de fuel par an (aujourd’hui consommée pour chauffer des serres pour la culture de fleurs).

Je me suis laissé convaincre par la pertinence de l’installation (2,8 millions d’investissements subventionnée à hauteur de 33%). La maitrise des nuisances olfactives est bonne, l’intégration paysagère aussi.

Ce nouveau métier pour les exploitants agricoles permet d’articuler les différentes productions entre elles. De l’ »écologie agricole » en quelques sortes (versus écologie industrielle).

J’ai aussi identifié quelques limites au système. 

  • Tout d’abord j’ai appris que l’intrant essentiel pour la production de méthane n’est pas le lisier mais les graisses issues des industries alimentaires plus ou moins proches du site (ce qui trouble un peu la logique de traitement de proximité). Le lisier a surtout pour intérêt d’apporter les bactéries nécessaires à la fermentation anaérobie.

 Ce constat en implique deux autres :

capture28 dans ENERGIE

  • le nombre de sites de ce genre sur un territoire donné est forcement limité par la disponibilité en graisse animale notamment.
  • Le second constat est que l’industrie agro-alimentaire ne manquera pas dans les années à venir à négocier ce nouveau « co-produit » en faisant marcher la concurrence entre unités. J’ai cru comprendre que la demande allemande se faisait déjà sentir sur le « marché » français de la production de déchets graisses.

En conclusion, il est vraiment intéressant de constater que nous avons passer un cap dans la maitrise de cette technologie, malgré tout, récente et faisant appel une technologie poussée. Le simple fait que ce projet puisse voir le jour est une nouvelle démonstration de l’importance de l’enjeu énergétique des années à venir. Certains voient donc bien qu’une transition est nécessaire et ce type d’outil y contribue bien de mon point de vue. Bravo donc aux « essuyeurs de plâtres » (les « faiseux »).

Peut-être que dans les années à venir cependant on utilisera l’énergie « chaleur » ainsi produite pour autre chose que pour produire des fleurs… mais c’est déjà une autre histoire !

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE | Pas de Commentaire »

Les cités « possibles » du futur

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 19 octobre 2013

Bientôt – du 30 octobre au 3 novembre – dans la ville de Jules Vernes, s’ouvrira les Utopiales qui aura pour thème « Autre mondes » (lien). Le sujet fait envie et je regrette de ne pouvoir m’y rendre. Je me « contenterai » de refaire le monde économique au World Forum Lille la semaine prochaine. Je trouve l’affiche de l’édition 2013 (ci-dessous) très belle et du coup j’ai eu envie de faire un post sur les graphismes des villes « possibles » du futur. Histoire de rêver par les yeux.

Les cités

Le site de l’architecte Jacques Rougerie (lien) propose des concepts de Cité marine et d’une cité des Mériens en forme de raie manta…

capture24 utopiales dans GEO INGENIERIEcapture25 villes du futur dans INNOVATION

Incontournable, la cité végétale de Schuiten est à consulter sur ce lien. Bien plus que du graphisme, c’est une proposition complète qui est ici proposée. Pour illustration, Nantes en 2100 vu par l’auteur :

capture26 dans POURQUOI-PAS?

Pour terminer, j’ai trouvé une illustration d’un projet graphique « City in the Sky« . Vivons au-dessus de la pollution !

capture27

 

 

Publié dans A L'OUEST, GEO INGENIERIE, INNOVATION, POURQUOI-PAS? | 1 Commentaire »

Document de « Contribution des Pays de la Loire au débat national sur la Transition Energétique »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 10 octobre 2013

Voici un document intéressant projetant la Région des Pays de la Loire dans une transition énergétique. Cette synthèse précède un débat sur le financement de la Transition qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

fichier pdf contributionPaysdelaLoire-DNTE-1

 

Document de

Publié dans A L'OUEST, ENERGIE, TRANSITION | Pas de Commentaire »

Save the date : le 25/10 à Mouilleron-en-Pareds (85) un débât sur les répercussions des changements climatiques

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 26 septembre 2013

Voilà une invitation intéressante, à laquelle je ne pourrai pas participer malheureusement.

Pour s’inscrire : lien

Save the date : le 25/10 à Mouilleron-en-Pareds (85) un débât sur les répercussions des changements climatiques dans A L'OUEST capture11

Publié dans A L'OUEST, GES, SAVE THE DATE | Pas de Commentaire »

Bon’App Filière Locale mise en valeur par le Conseil Régional des Pays de la Loire

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 11 septembre 2013

C’est en toute subjectivité (les lecteurs attentifs comprendront pourquoi) que je relaie un article publié ces derniers jours dans le journal du Conseil Régional des Pays de la Loire, valorisant une initiative vendéenne qui est en train de sortir des cartons : Bon’App filière locale. La perspective de valorisation des acteurs d’un territoire et des aliments de proximité me semble en phase avec les attentes de notre époque – au moment où la FAO vient de publier un avis affolant sur le poids du gaspillage alimentaire dans le monde (lien). L’alimentation n’est peut-être pas un bien de consommation comme les autres…

Lien vers l’article complet ( page 8 ) et extrait ci-dessous :

Bon'App Filière Locale mise en valeur par le Conseil Régional des Pays de la Loire dans A L'OUEST capture8

Publié dans A L'OUEST, CAS D'ENTREPRISES, INNOVATION, SE NOURRIR..., TRANSITION | 1 Commentaire »

123456...10
 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social