Lu : OSONS, plaidoyer d’un homme libre

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 6 janvier 2016

C’est avec beaucoup de retard que j’ai enfin lu le manifeste pré-COP21 de Nicolas Hulot OSONS.

thCommenter la lecture de ce très court et dense petit livre, c’est forcement parler de Nicolas Hulot, personnage public hybride acteur du monde politique, diplomatique, associatif, médiatique…

Je commencerai par le livre. 12 propositions d’évolutions sociétales sont abordées dans le cœur de ce livre (voir ci-dessous). Honnêtement, il n’y a rien à jeter. J’ai ici-même abordé à plusieurs reprises nombreuses de ces thématiques et je partage leur bon sens. Je suis moi aussi désappointé par l’aberrant conservatisme de nos politiques sur ces sujets

th Pour faire simple, la lecture de ce recueil ne vous apprendra rien si vous êtes déjà un « curieux » et je ne suis pas sur qu’il puisse convaincre les plus conservateurs d’entre nous, l’argumentation étant contrainte par l’effort d’extrême synthèse.

Basculons donc sur l’homme, auteur de ce livre, au moment où il met fin à sa mission d’envoyé spécial pour la protection de la planète. Je n’ai pas pu m’empêcher de voir dans ce livre une proposition de vision collective…. un programme… politique, au sens le plus noble du terme. Bien-sur, les 12 axes dépassent l’autorité d’un gouvernement national, mais à un moment où le personnel politique est décrédibilisé, un tel personnage issu de la société civile, sincèrement engagé depuis plusieurs décennies, peut-il un jour utiliser un mandat d’élu pour essayer de mettre en pratique ses idées ?

Nicolas Hulot a fréquenté les « grands » (Chirac, Sarkozy, Hollande) et leur a même écris pas mal de discours ! Cette proximité rend « l’homme libre » non crédible pour certains; pour d’autres l’image d’homme de télé est indélébile et rédhibitoire; les plus conservateurs ne voient lui qu’un porte-parole de « bobos » et de nombreux écologistes ne voient en lui qu’un « impure ».

A défaut d’être providentiel, il m’apparait être l’écologiste le plus crédible du panorama français. Il sait parler et être entendu par les politiques et par les citoyens sans exclure les entreprises de ses réflexions. La COP21 vient aussi de lui donner une toute neuve légitimité de diplomate.

L’ »Homme libre » ira-t-il au delà de parler à l’oreille des dirigeants ?

A suivre en 2017…

 

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social