13 années, presque 14…

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 11 juillet 2014

Cette semaine, Qualeader, l’entreprise au sein de laquelle je travaillais depuis 2001 a cessé d’exister. Capture

Ce post n’est pas écrit pour exprimer une quelconque lamentation -je ne suis vraiment pas dans cette posture- mais pour me rappeler de ces 13 dernières années et acter le fait que cet évènement n’est pas anodin pour moi. Une sorte d’hommage.

Le premier semestre de cette année 2014 aura donc été marqué pour moi par deux évènements : j’aurai lu les 1700 pages du cycle 1Q84 de l’auteur japonais Murakami et j’aurai mis un terme à une collaboration de 13 années avec Qualeader.

En 2001, une entreprise et son gérant, Jean-Philippe LEGER, ont décidé de prendre le risque de donner une chance à un jeune diplômé qui n’y connaissait rien dans les métiers du conseil et de l’audit. Ce n’est pas rien de prendre le risque du « cadeau de la confiance« . Je ne dis pas que je n’aurais rien fait de ma vie sans cette opportunité, mais quand même, ce cadeau a construit, sur bien des aspects, ce que je suis aujourd’hui.

De mes années chez Qualeader, je retiens avant tout la liberté qui m’a été offerte ces derniers temps. J’ai choisi de monter en compétences sur le Bilan Carbone, j’ai choisi de créer le club d’entreprises Carbon’at (devenu association), j’ai choisi de suivre la formation CHEDD Pays de la Loire (qui m’a un peu donné envie « d’autre chose »)… Peu de salariés peuvent faire le constat d’une si grande chance.

En échange de cette liberté, j’ai bien-sur beaucoup donné de mon énergie et de mon temps, parfois sur des missions, qui à la veille de mes 40 ans, devenaient difficiles à assumer; la recherche de sens prenant de plus en plus de poids.

Aucun regret, aucune amertume, seulement le sentiment que pour moi, cette fin correspond à un nouveau début salutaire et synchrone avec mes aspirations. Pour ceux qui ont lu 1Q84, le parallèle avec la « chrysalide de l’air » est marquant. La renaissance peut prendre de multiples expressions (pour ceux qui ne l’ont pas lu, mon propos doit être obscure. Pour votre culture lisez-le, vous verrez deux lunes…).

Alors, aujourd’hui je choisis de ne garder que le positif de ces 14 dernières années. Merci Jean-Philippe et bon vent à tous les anciens de Qualeader dans leur nouvelle vie.

Comme disait le curé qui m’a marié, ce qui compte dans la vie, ce sont les projets, et en ce qui me concerne, ils ne manquent pas.

 

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social