COP19 Varsovie… C’est pas le Brésil !

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 23 novembre 2013

Bon ben voilà, il n’y aura pas d’entente internationale sur le Climat à l’échelle de l’urgence ce coup-ci. Les buts de retard n’ont pas été remontés… Certains joueurs, les arbitres et quelques médias (qui ont brillé par leur absence) n’avaient pas envie de changer les choses…

Le principal point d’accord est de se retrouver pour causer de tout ça en 2014 au Pérou et en 2015 à Paris. L’ONU devient une agence de voyage pour fonctionnaires internationaux inefficaces. J’exagère un peu, un cadre « à minima » ayant été acté à la dernière minute (lien).

Au rang des réactions, c’est varié :

  • L’admirable Commissaire européenne Connie Hedegaard joue dans le registre de l’optimisme «Cela a demandé beaucoup d’efforts, il y a eu beaucoup de drames et des intérêts différents, mais à la fin, les gens ont vu qu’il y avait un vrai risque si nous ne faisions pas les progrès dont nous avions tellement besoin»

  • Pascal Canfin est plus réaliste et surtout conscient du challenge dont la France a hérité pour 2015 : «On a sauvé l’essentiel, on revient de très loin et notre responsabilité est maintenant de construire le premier accord climatique universel jamais adopté».

  • Quand aux réelles victimes des effets du réchauffement climatique, on est plutôt au stade de la dépression : «Cette conférence devait être la conférence des finances», a déclaré à l’AFP le négociateur du Bangladesh, Qamrul Chowdhury, «et tout ce qu’on a, ce sont des cacahuètes».

 

Les grands de ce monde ne se soucient pas vraiment de notre avenir climatique et encore moins de celui de nos descendants. L’urgence est ailleurs de leur point de vue. 

Pas facile de garder confiance. Du coup le dessin de Chappatte de l’époque de Copenhague garde toute sa fraicheur…

 Capture

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social