• Accueil
  • > LECTURES
  • > Lu : « Donner et prendre : La coopération en entreprise »

Lu : « Donner et prendre : La coopération en entreprise »

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 1 mai 2013

En ce 1er mai, il va de soi qu’il faut causer du travail. C’est ce que je fais avec le post sur un ouvrage incontournable et éclairant : « Donner et prendre – La coopération en entreprise« .

Je dois être honnête, je n’ai pas entièrement lu cet ouvrage de Norbert Alter, le temps à consacrer à la lecture étant en concurrence avec plein d’autres activités ces jours-ci. Pour autant, l’ouvrage étant un recueil de données sociologiques pour argumenter une idée, je ne pense pas trahir l’esprit de l’auteur en en parlant ce soir.

Ce n’est donc pas le livre que j’aime, mais l’idée qui y est défendue. En toute modestie, sans être capable de l’exprimer clairement, c’est un concept que j’avais acquis empiriquement (voir le post « limites du management par la Procédure » de février 2012).

Le livre traite de la coopération dans le monde de l’entreprise. Beaucoup oppose la coopération à la compétition. Le livre pose des bases argumentées démontrant que la coopération est un élément social indispensable à la vie de l’entreprise, permettant l’application de « la règle ». Sans coopération, sans « don » et « retour d’ascenseur » aucune entreprise ne fonctionne; c’est sociologique. On fonctionne tous pareil sur ce plan. De ce fait, penser que définir des règles suffit à les voir appliquer, revient à oublier la nature humaine qui permet l’adaptation, l’innovation, l’efficience (et non l’efficacité).

Lu :

 

Citation :

La coopération ne se réduit pas à la coordination technique. La coopération émane d’un milieu qui s’arrange avec les règles de gestion pour parvenir à produire la compétence collective. L’écart entre les règles de coordination technique et les pratiques effectives de coopération est si grand que la seule lecture des procédures donne finalement peu d’information sur « l’art » de travailler. Cet écart est à peu près celui qui sépare un programme politique de sa réalisation ou un contrat de mariage de la vie d’un couple. La coopération n’est aucunement réductible à un dispositif de gestion

 

Après la lecture de cet ouvrage, vous regarderez différemment l’homme qui retient la porte devant vous…

 

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social