• Accueil
  • > H20
  • > Impacts environnementaux du dessalement d’eau de mer

Impacts environnementaux du dessalement d’eau de mer

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 17 février 2013

Dans ma quête d’information sur les enjeux environnementaux des procédés de dessalement d’eau de mer, en échos notamment au projet vendéen d’usine envisagé aux Sables d’Olonne (lien post précédent), voici quelques informations glanées sur le site www.ecotoxicologie.fr qui a consacré un article plutôt bien documenté au sujet (lien).Le focus est ici porté sur la pollution des milieux plus que sur l’enjeu énergétique, mais c’est une approche complémentaire intéressante.

Je retiens notamment l’explosion du nombre d’usines de dessalement dans le monde. 50% d’entre elles bénéficient du procédé d’osmose inverse (plus économe en énergie que la distillation).

Utilisation de l'eau de mer en Espagne

 

Autres informations intéressantes de mon point de vue :

  • Prélever dans des puits côtiers s’avère plus efficace que prélever directement en mer. En effet, les filtres naturels que sont les couches de sables « évitent » un certain nombre de traitements physico-chimiques. Le seul problème, c’est que les puits ne sont pas en mesure de satisfaire au besoin des usines, gourmandes en hauts débits de prélèvement.
  • En terme d’atteinte directe au milieu, il semble qu’elles soient de quatre ordres : la collision d’organismes marins contre les tambours tamiseurs (préleveurs), la destructions des phyto et zooplanctons qui ne sont pas « filtrables » sans destruction, les pollutions chimiques et la modification définitive des équilibres écologiques des zones de rejets de saumures.
  • Ces rejets des saumures en mer sont, selon les auteurs, les principales causes de dommages :

La forte salinité des eaux de rejets est à l’origine des principaux impacts des usines de dessalement sur les écosystèmes marins. Le rejet de saumure dans la mer aboutit en effet à la formation d’un système stratifié de couches de plus en plus salées vers le fond (cf. schéma ci-dessous) . Une couche sursalée recouvre le fond, induisant une diminution du taux d’oxygène des sédiments et une augmentation de la turbidité de l’eau de fond (l’eau devient moins transparente). Dans certains cas et en fonction des courants marins locaux, 40% de la zone environnante est recouverte de sel (UNEP, 2003). L’ensemble de ces modifications du milieu marin peut avoir plusieurs conséquences : les espèces photo synthétiques benthiques sensibles(organismes du fond de mer qui puisent leur énergie de la lumière) ne peuvent plus se développer et meurent, tout comme les larves et juvéniles de la faune locale.

Impacts environnementaux du dessalement d'eau de mer dans H20 capture6

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social