Un mode de prise de décision différent : la Sociocratie

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 16 juin 2012

La Gouvernance est un enjeu majeur pour une organisation que se veut « responsable ». Et dans la Gouvernance il y a les modalités de prise de décision. Ma dernière lecture m’a fait découvrir le principe de la Sociocratie (présenté dans le détail sur le site http://www.sociocratie-france.fr d’où j’ai repris les éléments ci-dessous).

Kezako ?

La sociocratie repose sur 4 principes permettant aux acteurs d’une organisation donnée le développement d’une intelligence collective renforcée : structure de décision en cercle, décision par consentement, doubles liens, élection par consentement.

Centre Français de Sociocratie


  • l’organisation met en place une structure de prise de décisions constituée de cercles semi-autonomes d’individus. Chaque cercle poursuit un but clairement identifié et organise son fonctionnement comme sous-système de l’organisation. Il est responsable de l’ingénierie de ses processus de travail, qu’il doit définir en termes d’objectifs, d’activités et de mesure des résultats. Un cercle établit ses propres politiques sur la base du consentement de ses membres. Il élabore son propre système d’information et d’éducation permanent par la recherche expérimentale, l’enseignement formel et l’apprentissage sur le tas. Les décisions du cercle sont prises à l’occasion de rencontres spéciales aussi appelées cercles de concertation.
  • le mode de prise de décisions d’une organisation sociocratique est le consentement. Le consentement signifie : aucune objection (zéro objection) motivée par des arguments valables. En d’autres mots dans un cercle sociocratique, aucune décision d’ordre politique (qui affecte le fonctionnement de l’unité et l’organisation du travail) ne sera prise si un des membres y oppose des objections raisonnables. Les décisions quotidiennes ne requièrent pas le consentement des participants parce qu’elles sont généralement prises à l’intérieur de politiques déjà convenues dans le cercle.
  • Un cercle est relié au cercle qui lui est immédiatement supérieur par un double lien. Cela signifie qu’au moins deux personnes, le responsable de l’unité de travail et un membre délégué par le cercle (deuxième lien) sont membres du cercle immédiatement supérieur.
  • le choix et l’affectation des personnes dans une fonction ou la délégation d’une tâche se fait sur la base du consentement des membres présents et ce, après une discussion ouverte dans le cercle.

 

Quelques témoignages sur le lien suivant : clic

source : http://www.sociocratie-france.fr

 

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social