• Accueil
  • > HOMMES
  • > Empreintes Sociales : en finir avec le court terme

Empreintes Sociales : en finir avec le court terme

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 28 janvier 2012

Voici un nouvel ouvrage dont le titre a naturellement attiré mon attention. Disons le de suite, ce titre n’est pas révélateur de son contenu. Ceux qui pensent y découvrir une nouvelle méthode d’évaluation pour les entreprises (sur le critère social) doivent passer leur chemin. Il s’agit en fait d’une succession d’interview de chefs d’entreprise « responsables » destinée à valoriser leur expérience et leur vision d’un management social adapté au contexte de crise que nous traversons.

Empreintes Sociales : en finir avec le court terme dans HOMMES empreintes-sociales-en-finir-le-avec-le-court-terme-de-philippe-carli-livre-878483932_ML

Chaque contributeur développe un thème qui lui est cher (Innovation, anticipation, Développement Durable, employabilité, portage salarial..). Logiquement, de mon point de vue, les apports sont d’intérêts variables. Les plus intéressants pour moi :

- Françoise GRI (Manpower) appuie sur la nécessité pour tout chef d’entreprise à s’intéresser à l’employabilité de ses salariés. « un employeur responsable est celui qui prépare le salarié à en avoir un autre« .

- Pierre KOSCIUSKO MORIZET (Price Minister) promeut l’actionnariat salarié en l’illustrant de sa propre expérience réussie. « partager la création de valeur aide à avoir les meilleurs mais aussi à ce que les gens donnent le meilleur d’eux même« .

- Christian NIBOUREL (Accenture) initie la réflexion sur la mise en place de cette fameuse « empreinte sociale ». Comme il le dit, le chantier est à peine commencé.

Pour le reste, mon esprit critique me pousse à dire qu’il me reste de ce livre un petit goût de superficialité et d’auto-valorisation de personnalités. Pour être juste, il ressort aussi une impression optimiste de prise en compte des enseignements de nos récentes années folles et de recentrage des priorités sur l’Humain. Venant de grands partons, c’est vraiment intéressant. Et puis, la conclusion insiste sur le fait que ce livre n’est qu’un « coup de pied à suivre ». Donc, à suivre.

voir aussi le site du livre : www.le-collectif.net

 

 

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social