• Accueil
  • > ENERGIE
  • > Scénario négaWatt : Sobriété, Efficacité, Renouvelables

Scénario négaWatt : Sobriété, Efficacité, Renouvelables

Posté par Jean-Luc DOTHEE le 13 janvier 2012

J’ai eu la chance d’assister cette semaine au dîner débat annuel de l’ATEE, à l’Ecole des Mines de Nantes, qui avait pour invité Mr Salomon, Président de l’Association NégaWatt. Pour ceux qui ne connaissent pas néga Watt, il s’agit d’une association qui a décidé de faire ce que les institutionnels ne font pas, c’est à dire un scénario plausible de diminution de notre dépendance énergétique passant par trois incontournables : la sobriété (des comportements), l’efficacité (du matériel) et le développement des énergies renouvelables. Le site de l’association propose des synthèses téléchargeables pour que chacun se fasse son opinion (lien vers le site négaWatt).

 

triptyque négaWatt

La critique de ce travail est facile (quelle faisabilité économique et politique ? l’inertie avant l’action n’est elle pas plus longue que les belles courbes « optimistes » que le rapport présente ?…). Moi, je retiens avant tout l’extraordinaire travail de recherche et de modélisation qui a été réalisé pour proposer un scénario « crédible » (en tout cas non incantatoire) pour atteindre en 2050 les résultats suivants :« Si nous n’agissons pas, la consommation d’énergie primaire selon le scénario nW 2006 sera de 3746 TWh en 2050. Sur ce montant, 64 % pourraient être évités : ce considérable « gisement de négaWatt » se réparti pour 14 % par des actions de sobriété et pour 50 % par une politique d’efficacité énergétique. Les 36 % restant, soit 1336 TWh, sont produits par des renouvelables (26 %) et par des fossiles (10 %). »

Une bonne partie des reproches qui me sont fait au quotidien peuvent se résumer de la manière suivante : « OK, tu m’as convaincu qu’on est mal barré, mais dis moi quoi faire au lieu de tout peindre en noir !« . Le scénario négaWatt éclaircit donc mon horizon des possibles. Une perspective positive, c’est quand même bon pour le moral !

Après… il ne s’agit selon moi que d’un scénario qui décrit un avenir possible conditionné à beaucoup d’efforts et à une prise de conscience généralisée sans délais. Je ne crois sincèrement pas que le scénario sera suivi… mais il existe, reste à chacun d’oeuvrer pour faire appliquer ces principes à nos niveaux.

Je retiens aussi de cette soirée, la découverte d’un procédé nommé « Méthanation » permettant de produire du méthane « synthétique » à partir d’électricité (l’intérêt est bien sur de « transformer » l’électricité intermittante des productions éoliennes et PV) par électrolyse et addition de CO2. Potentiellement, on pourrait valoriser l’électricité du renouvelable en gaz « de ville » en utilisant les réseaux de distribution en place. Surprenant… Je demande à voir les applications maintenant.

Pour mémoire, sort ces jours ci le Manifeste négaWatt préfacé par Stéphane Hessel :

couverture livre le manifeste négawatt

Bien, maintenant ACTION !

Laisser un commentaire

 

vagno |
Fin de séjour à Amnesia |
nkoloboudou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.motamotadomicile.fr
| TOUJOURS MASI MANIMBA
| Du lien social